Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marrakech, une ville attractive pour l’enseignement supérieur privé




Marrakech, une ville attractive pour l’enseignement supérieur privé
La ville de Marrakech est devenue durant la dernière décennie une destination privilégiée pour les hommes d’affaires nationaux et étrangers, désireux d’investir dans le secteur de l’enseignement supérieur privé.
Cet engouement de la part des investisseurs accroît davantage l’attractivité culturelle et académique de Marrakech tant à l’échelle nationale qu’internationale.
 Selon des données fournies par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, la ville ocre occupe la 4ème place quant au nombre d’établissements d’enseignement supérieur privé ouverts, après Casablanca, Rabat et Fès.
 Ainsi des dizaines de projets d’envergure dans ce secteur ont vu le jour dans la ville ocre, notamment durant la dernière décennie. Le dernier en date est celui d’une école de commerce composée notamment de 34 salles de cours, d’un auditorium, d’une bibliothèque, d’une salle de visioconférence, d’un campus résidentiel d’une capacité de 150 lits et d’installations sportives et culturelles et dont le coût de réalisation a atteint 45 millions de dirhams.
 Selon des experts en la matière, plusieurs facteurs ont contribué au développement de ces établissements d’enseignement supérieur privé qui ont pu attirer non seulement des étudiants nationaux mais aussi des étudiants étrangers issus notamment de pays africains d’Afrique subsaharienne.

MAP
Mardi 15 Octobre 2013

Lu 1491 fois


1.Posté par Magid le 17/10/2013 00:55
Les investisseures ne sont attirés par l'enseigenement privé qu' en raison des bénéfices que ce secteur d'activité leur apporterait. Et en dehors de tout contrôle sérieux de l'enseignement dispensé aux fils et filles de la classe supéreiure marocaine, on peut s'interroger légitimement sur la qualité des cours et donc des diplomes délivrés.Payer une fortune ne garantie en rien la qualité dans l'enseignement privé au Maroc. Quand aux quelques rares étudiants européeuns qui suivent des cours dans ces établissements qui coutent aussi chère que les écoles de commerce francaises , on peut penser que ces élèves n'avaient ni le niveau ni l'envie de suivre des études sérieuses dans leur pays d'origine.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs