Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marrakech à l’heure du 7ème Meeting international Mohammed VI d’athlétisme

De grosses pointures attendues sur le tartan ce dimanche




Marrakech à l’heure du 7ème Meeting  international Mohammed VI d’athlétisme
Après les six premières éditions ayant eu pour cadre le Complexe Moulay Abdellah à Rabat, le 7ème meeting international Mohammed VI d’athlétisme, 3ème étape de l’IAAF World Challenge, a élu domicile cette année au Grand Stade de Marrakech.
Une belle opportunité donc pour le public de la ville ocre qui pourra suivre ce dimanche une brochette de stars (200 athlètes dont 37 Marocains) de la piste avides d’améliorer leurs chronos, de réaliser des performances, voire pulvériser des records du meeting.
Pour ce rendez-vous qui aspire à intégrer dans les années à venir la Diamond League, l’édition 2014 se veut un nouveau test pour les organisateurs de réussir le challenge dans un somptueux stade de Marrakech qui offre tous les atouts du succès.
Concernant le programme, les athlètes auront à prendre part à 15 épreuves. Pour le tableau de compétition des dames, il y aura le 400 m haies (19h30), le 1500 m (19h50), le 100 m haies (20h05), le 3000 m steeple (20h30), le 200 m (21h10) et le 800 m (21h35).
Quant au tableau des messieurs, ce sont les spécialistes du saut en hauteur qui ouvriront le bal à 19h25. Le programme des autres épreuves se décline comme suit : 100 m (19h40), 800 m (20h20), lancer de javelot (20h25), triple saut (20h35), 200 m (20h50), 1500 m (20h57), 3000 m steeple (21h18) et le 5000 m pour clore la soirée à 21h45.
Pour ce qui est des athlètes engagés, du beau monde est attendu ce dimanche. La course du 100 m sera à l’affiche avec la participation du Sud-Africain Simon Magakwe, auteur de la meilleure performance de la saison avec une marque de 9 sec 98, aux côtés du Jamaïcain Kemar Bailey-Cole, l’Américain Walter Dix, ou encore du sprinteur marocain Aziz Ouhadi qui tâchera d’améliorer son chrono.
L’Ethiopien Mohamed Aman, vainqueur du double tour de piste lors de la précédente édition, sera de nouveau de la partie et tentera de remporter la course du 800 m, l’une des courses les plus appréciées par le public.
A noter qu’Aman est le champion du monde en titre et il reste le seul athlète à avoir surclassé le champion olympique David Rudisha.
Le 3000 m steeple s’annonce sous de bons auspices et ça promet une sacrée course tactique entre le Kényan Ezekiel Kemboi, double champion olympique et triple champion du monde, et le Français Mahieddine Mekhissi-Benabbad, l’athlète qui parvient à tenir la dragée haute aux champions africains.
Le 1500 m sera suivi avec beaucoup d’intérêt par le public marocain. Abdelaâti Iguider, qui avait manqué la précédente édition, sera sur la ligne de départ et aura à cœur de pouvoir s’imposer devant des athlètes de renom de la trempe de l’Ethiopien Amane Wote, meilleur performer de l’année sur le mile, et du Kényan Silas Kiplagat, auteur d’un excellent chrono (3 mn 29 sec 70) au meeting de Doha, première étape de la Diamond League.
Dans les épreuves techniques, c’est le concours du saut en hauteur qui ravira la vedette en regroupant le Russe Ivan Ukhov, champion olympique, et l’Ukrainien Bohdan Bondarenko, champion du monde. Si les conditions climatiques le permettent et si ces deux champions seraient au meilleur de leur forme, une barre franchie au-delà des 2,40 m est envisageable.
Chez les dames, l’épreuve phare sera le lancer de poids avec l’engagement de la championne olympique et quadruple championne du monde, la Néo-Zélandaise Valerie Adams. Au concours du marteau, la participante la plus en vue reste la médaillée d’or aux Olympiades d’été de Londres 2012, la Russe Tatyana Lyensko.
Quant à la participation marocaine, elle sera assurée par des championnes de renom du calibre de Hayat Lambarki (400 m), Malika Akkaoui (800 m), ainsi que Siham Hilali et Rabab Arafi (1500 m).
A rappeler que lors de la précédente édition au complexe Moulay Abdellah à Rabat, deux records du meeting ont été pulvérisés dans le tableau féminin, à savoir le 800 m par la Russe Ekaterina Poyistogova (1 mn 59 sec 80) et le 1500 m par la Kényane Hellen Obiri (4 mn 03 sec 55). Pourvu qu’à Marrakech, quelques athlètes puissent affoler les compteurs, car pour passer à la Diamond League, outre la bonne organisation et la dotation, les temps et les performances comptent aussi. 

 
Ahmed Tanani : Le Maroc est en mesure 
d’organiser les Mondiaux d’athlétisme
 
Le Maroc, qui s’apprête à organiser, dimanche prochain au Grand stade de Marrakech, la 7ème édition du prestigieux Meeting international Mohammed VI d’athlétisme, a prouvé qu’il est en mesure d’organiser de grandes manifestations d’envergure internationale, à l’instar des championnats du monde, a indiqué le directeur technique de la Fédération Royale marocaine d’athlétisme (FRMA), Ahmed Tanani.
Dans une déclaration accordée à la MAP, M. Tanani, juge international, a souligné que fort de son grande expérience dans le domaine d’organisation d’événements mondiaux, le Royaume a su se forger une crédibilité auprès notamment de la Fédération internationale et de la Confédération africaine d’athlétisme.
“L’organisation de la 19e édition du championnat d’Afrique seniors (10-14 août) et de la Coupe continentale (13-14 septembre), prévues toutes les deux à la ville ocre, est une illustration parfaite de cette crédibilité”, a-t-il insisté.
Après avoir rappelé l’organisation à grand succès par le Maroc des championnats du monde de cross-country (1998) et d’athlétisme cadets (2005), le directeur technique de la FRMA a relevé que le meeting international Mohammed VI d’athlétisme, qui en est à sa 7ème édition, “a beaucoup gagné en maturité et est sur la bonne voie pour rejoindre le circuit de la Ligue de diamant”. Et de mettre en avant le plateau “très relevé” pour cette édition 2014, qui promet de grandes performances avec la présence d’athlètes de renommée mondiale, citant la Néo-Zélandaise Valerie Adams (lancer de poids), imbattable championne olympique et quadruple championne du monde, la Russe Tatyana Lysenko (lancer marteau), championne olympique à Londres en 2012, et l’Ethiopien Mohamed Amman (800 m), champion du monde en titre.
Concernant la participation marocaine, M. Tanani s’est dit confiant quant au niveau de préparation des nationaux, soulignant la présence notamment Abdelaati Iguider (1.500 m), de Rabab Arrafi (5.000 m) et Malika 
Akkaoui (800 m).
MAP


Mohamed Bouarab
Samedi 7 Juin 2014

Lu 1484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs