Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marouane Barghouti : Il est nécessaire de faire émerger une nouvelle élite politique palestinienne




Le Mouvement Anfass démocratique, membre du groupe BDS Maroc, vient de lancer une campagne nationale de soutien à la candidature de Marouane Barghouti au Nobel de la paix et réalisé un entretien avec lui depuis la cellule où il est détenu à la pri

Marouane Barghouti : Il est  nécessaire de faire émerger une  nouvelle élite politique palestinienne
Camarade Marouane Barghouti, vous êtes un des symboles de la résistance palestinienne, membre de la direction du mouvement Fatah et candidat au Nobel de la paix. Vous militez, et vous êtes toujours dans cette position, pour la cause juste du peuple palestinien. Quel est votre message à la génération du « printemps arabe » qui ignore beaucoup de détails sur le dossier palestinien et l’attachement affectif dont elle jouit auprès de plusieurs mouvements progressistes dans le monde ?

Marouane Barghouti : Chères et chers camarades du Maroc, pays frère, je vous transmets mon affection, ma considération et mon respect, et je vous remercie pour votre intérêt, pour votre solidarité continue avec la lutte juste et légitime du peuple palestinien pour la liberté, l’indépendance et pour vaincre le projet sioniste colonialiste, comme je souhaite exprimer mes profonds amour et respect au peuple marocain, frère et ami, que la Palestine vit dans son cœur, son cerveau et son affect. Ce peuple a toujours, et dans toutes les phases et étapes, nous ne l’oublions pas, exprimé sa solidarité : Sortie des milliers en solidarité avec la Palestine lors de la 2ème Intifada, l’Intifada d’Al Qods pour la liberté et l’indépendance, lors de la guerre contre Gaza et dans différentes circonstances où des peuples arabes ont été visés. Ceci témoigne de l’authenticité de votre peuple et de ses forces démocratiques militantes, qui poursuit son combat démocratique pour élever le seuil des libertés et la réalisation d’acquis démocratiques et sociaux. Ces forces ont réalisé de grands acquis dans son combat, spécialement lors de la mouvance de 2011 et ce qui en est suivi. Votre pays a vécu un des cas d’évolution et de changement qui nécessite un long souffle révolutionnaire pour le parachever. Je saisis cette occasion pour exprimer ma grande estime au peuple marocain frère et pour saluer les militantes et militants, enfants de ce peuple. J’ai suivi depuis ma cellule avec beaucoup d’intérêt la mouvance des jeunes, populaire et démocratique dans votre pays et qui a abouti à réaliser des pas importants sur la voie de démocratie, de justice sociale, d’élargissement des libertés, du renforcement de la suprématie de la loi, de lutte contre la corruption, d’association des jeunes, d’égalité femme-homme d’une manière totale, de lutte contre le chômage et l’entreprise de réformes constitutionnelles significatives.
Je reste persuadé que les pays et peuples arabes aspirent à construire des Etats et régimes démocratiques, et ils le méritent. Des millions sont sortis dans la rue clamant liberté, dignité, justice, démocratie et participation. La réalisation de ces objectifs nobles nécessite un militantisme patient et un long souffle ; la volonté des peuples vaincra in fine ! Aux pays arabes, nous avons besoin, après tous ces développements, de réconciliation avec notre passé et de réconciliation entre les différentes composantes des sociétés arabes, la consécration de l’association totale dans les pays de toutes les composantes, sans exception et la reconnaissance de leurs droits à la participation au même degré et sur la base de l’Etat citoyen. Il faut renforcer l’idée de la citoyenneté et l’Etat national civil et démocratique et refuser la politique de l’exclusion, du despotisme et de l’injustice. Il faut s’accrocher à la paix intérieure, à l’alternance et l’établissement de Constitutions avec la participation de tous sans exception, ce qui préservera les droits et liberté, aboutira à une juste répartition des richesses, la consécration de la justice sociale, le respect des droits humains et le refus de toutes les formes d’injustice, d’abus, de torture et d’atteinte à la dignité humaine.
Je suis sûr que le citoyen arabe rêve d’une union démocratique de tous les pays arabes lançant la plus grande opération de développement durable basée sur le respect et la souveraineté de chaque Etat. Mais cette nation [arabe] ne peut avoir de poids et de présence dans le système mondial sans son indépendance et son unité sur des bases démocratiques. La voie de la renaissance  dans la région arabe nécessite qu’on avance vers un marché arabe commun et la libération des capacités des jeunes en matière intellectuelle, culturelle, sociale et économique.
Le citoyen arabe a le droit de jouir de la liberté, de la dignité humaine et de la justice sociale, et qu’il sente qu’il appartienne à une masse régionale qui a son respect et son poids dans ce monde.

Comment évaluez-vous la situation du dossier palestinien dans une circonstance arabe marquée par un automne démocratique et le manque de soutien alors que l’Etat palestinien gagne des acquis sur le plan international ?

Marouane Barghouti : La Palestine, qui vit profondément dans la conscience arabe, est exposée à la plus féroce et la pire invasion impériale – coloniale – sioniste et à la plus grande opération d’épuration ethnique collective des temps modernes. Elle subit l’agression, l’occupation, la colonisation, le blocus, la judaïsation, les arrestations et les meurtres. Ce peuple qui milite pour la plus juste des causes de notre temps est déterminé à poursuivre sa lutte nationale sur la base de la résistance globale sous toutes ses formes et tous ses moyens sur le terrain. Il fait face à l’occupation sioniste par la combinaison créative de toutes les formes de militantisme, en s’appuyant sur le soutien des peuples arabes frères et les amis libres dans le monde épris de justice et de paix. Notre lutte nationale est partie intégrante de la lutte que portent les forces démocratiques et les peuples opprimés dans le monde. Nous sommes conscients que notre lutte nationale est exposée à plusieurs défis et que notre projet national traverse une crise difficile pour des raisons intrinsèques et d’autres objectives. Nous pensons fort que notre lutte et notre combat se situent dans le camp de la lumière et de la démocratie dans le monde. Nous aspirions toujours au soutien, à la solidarité et à la participation des peuples arabes qui n’ont jamais manqué de soutenir la Palestine, mais la majorité des gouvernements arabes n’ont jamais montré suffisamment de soutien à la lutte du peuple palestinien. L’invasion sioniste colonialiste de la Palestine et son entité Israël ne représente pas seulement une menace pour la Palestine, mais une menace pour la région entière. Cette entité qui possède le plus grand arsenal d’armes de destruction massive au Proche-Orient, appuyé par le soutien américain et occidental, représente une menace pour la paix mondiale et la stabilité, comme elle représente une menace pour les forces démocratiques dans le monde. Plusieurs nouveaux documents publiés par Israël même lèvent le voile sur son implication dans des dizaines de conflits dans différents pays en Asie, en Afrique et Amérique latine et l’implication de ses services de renseignements dans des opérations directes d’arrestation, de torture et de poursuite de plusieurs icônes nationales progressistes dans le monde. Cette entité a soutenu la dictature au Chili et dans d’autres pays, les documents prouvent son implication dans l’approvisionnement en armes, l’entrainement et le meurtre de milliers personnes en Argentine, en Colombie, au Nicaragua, en Iran précédemment et dans des dizaines d’autres pays. Ceci devrait pousser les forces progressistes dans le monde à soutenir la lutte et le militantisme justes du peuple palestinien pour la liberté, le retour et l’indépendance. Notre peuple subit l’épuration ethnique et le génocide alors qu’il exhibe au monde une solution dont le seuil minimum est l’établissement d’un Etat palestinien totalement souverain, avec Al Qods comme capitale, le retour des réfugié à leurs maisons dans la Palestine historique, la libération totale des détenus et des prisonniers et la vie en paix avec leurs voisins. Il ne s’oppose pas à ce que la Palestine historique soit un seul Etat après s’être libéré du sionisme, idéologie, structure et système colonial raciste. Nous considérons que la réalisation d’acquis démocratiques, sociaux et économiques dans les Etats arabes verse dans l’intérêt de la lutte du peuple palestinien pour sa liberté. Nous aspirons à ce qu’œuvrent toutes les forces, spécialement la jeunesse arabe, à faire pression sur les gouvernements et les parlements pour soutenir les palestiniens politiquement, économiquement, médiatiquement et dans tous les forums.

La scène palestinienne vit une division entre ses factions politiques pour une différence de positionnement. Dans cette situation, des informations circulent sur votre désir de vous porter candidat à la présidence de l’Autorité. Quelle est la véracité de ces informations ? Si elles sont établies, quel est votre programme politique ? Comment évaluez-vous la scène politique interne palestinienne ?

La division de la scène palestinienne a sérieusement affecté la fermeté et la résistance du peuple palestinien et affaibli sa lutte contre l’occupation sioniste. Nous avons travaillé, et nous continuons, à travers «Le manifeste des prisonniers pour l’entente nationale » qui a eu le consensus des Palestiniens et à travers les différentes actions que nous menons en vue de ressouder les rangs, de réaliser la réconciliation nationale et d’en finir avec la division. Nous sommes parfaitement conscients que l’unité nationale est la voie vers la victoire des peuples opprimés. Pour restaurer l’éclat de la cause palestinienne sur les plans arabe et international et transformer le soulèvement populaire en une intifada globale, il faudrait non seulement réaliser l’union nationale, mais également restaurer les conditions et règles de l’ère de la libération nationale et se réapproprier le discours de libération nationale avec toutes les conséquences sur le changement du cheminement et sa correction. A ce propos, nous croyons en la nécessité de tenir un congrès national de dialogue inter-palestinien, avec la participation de tous sans exception aucune, pour poser les bases d’une stratégie palestinienne nouvelle et d’un manifeste d’engagement et d’association, capables de reconsidérer l’option démocratique. Dans ce cadre, il est nécessaire d’organiser des élections présidentielles, législatives et pour le Conseil national dans le but de faire émerger une élite politique palestinienne nouvelle, après que l’élite actuelle est arrivée à un état d’impuissance et d’échec dans ses missions nationales.
Je considère que le droit du peuple palestinien à l’élection de sa direction est un droit fondamental et démocratique et une nécessité pour renouveler les énergies et les mentalités, car nous faisons face à un état d’immobilisme et de sclérose intellectuelle et militante. Je considère que la candidature dans le cas où la date des élections serait déterminée est une partie intégrante de la stratégie de résistance au projet sioniste colonialiste et pour reconsidérer le mouvement de libération nationale palestinien. Néanmoins, la décision finale est tributaire de la détermination de la date des élections.

Le monde reconnait un grand succès au mouvement Boycott – Désinvestissement – Sanction (BDS) ce qui a permis de susciter l’intérêt de l’opinion publique internationale, et également de mettre de la pression sur les forces de l’occupation. Quelle est votre position concernant ce mouvement ?

Permettez-moi, à travers vous, de saluer tous les participants, les acteurs et les sympathisants du mouvement BDS qui s’est transformé en emblème de solidarité avec la lutte juste du peuple palestinien contre cet impérialisme colonial. J’appelle à travers vous les jeunes dans la région arabe, à l’aide des réseaux sociaux et des technologies modernes, de s’inscrire dans ce mouvement, de le soutenir et de boycotter toutes les entreprises, les institutions et les personnes qui établissent des relations avec cette occupation. Nous aspirons à un large soutien au mouvement BDS et à apporter tout ce qu’on peut pour le renforcer. Notons que le projet sioniste dans notre pays est né dans le giron de l’occupation coloniale et que son entité Israël a grandi suite à une équation internationale. Vaincre ce projet ne peut se réaliser qu’avec une lutte commune sur les plans international, arabe et régional sur le terrain que porte le peuple palestinien depuis des décennies.

Entretien réalisé avec le militant palestinien
Marouane Barghouti à la prison Hdarim
(Cellule n° 28) par le Mouvement Anfass démocratique

Bio express

Marwan Barghouti, député au Conseil palestinien, a été enlevé à Ramallah en 2002 et incarcéré dans une prison près de Tel-Aviv. Lors de son procès, il avait refusé de reconnaître la légitimité de la Cour militaire d’occupation qui le jugeait et avait utilisé cette tribune pour faire connaître son combat humaniste. Il a été condamné à cinq peines de réclusion à perpétuité.
Initiateur du « Manifeste des prisonniers pour l’entente nationale » sur la base duquel un gouvernement national palestinien s’est formé en 2007, Marwan Barghouti symbolise la Palestine et la cause palestinienne. Il œuvre pour résoudre politiquement et pacifiquement le conflit israélo-palestinien en se fondant sur les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU pour, qu’enfin, soient instaurés deux Etats libres et indépendants, vivant en paix côte à côte.

 

Mouvement Anfass démocratique
Jeudi 5 Mai 2016

Lu 1361 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs