Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marocaines et Marocains appelés à contribuer au succès du RGPH

Ne pas prendre à la légère cette importante démarche et répondre avec toute la sincérité requise




Marocaines et Marocains appelés à contribuer au succès du RGPH
Le recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) 2014 débutera officiellement ce lundi. Jusqu'au 20 septembre prochain, 73.000 agents recenseurs vont frapper aux portes des Marocains. Les premiers résultats devraient être dévoilés en principe avant la fin de 2014, selon le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi qui intervenait mercredi dernier, lors d’un point de presse, annonçant le lancement de l'exécution de cette opération nationale de grande envergure.
Piloté par le HCP et en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, ce sixième recensement a nécessité une enveloppe budgétaire qui jouxte les 900 millions de dirhams, dont 79% dédié à l'exécution, 16% aux travaux cartographiques réalisés lors de la période 2012-2014 et 5% alloué à l'exploitation des données qui se poursuit jusqu’à 2015.
D’après le patron du HCP, cette bagatelle a permis de régler rubis sur l’ongle, les indemnités aux participants au RGPH estimées à pas moins de 625.662.310 DH soit 69,74% du budget global, les frais relatifs à la mobilisation des véhicules (15,43% pour locations et carburant) ainsi que l’achat de l’ensemble des biens et services nécessaires au déroulement et qui a été de l’ordre de 14,82%. 
M. Lahlimi a, d’ailleurs, indiqué au sujet de ces participants au RGPH 2014 que le nombre de personnes sélectionnées par les comités provinciaux conjoints entre le ministère de l'Intérieur et le HCP a atteint 73.000 sur plus de 173.000 qui ont répondu présent à l’appel de candidature. S’agissant du profil de ces candidats, il s’agissait de 28,5 % de femmes, 71,5% d’hommes, 34,3% de diplômés, 29% d’étudiants et 21,8% d’enseignants.
Et il est à signaler, en outre, que pour la première fois dans l’histoire des recensements au Maroc, la formation de ces participants, qui s’est déroulée en 4 étapes, a été réalisée sur la base de manuels d’instructions et d’un CD didactique interactif. Le tout dans le but d’assimiler les concepts et définitions adoptés, la méthode de réalisation des interviews, le remplissage des questionnaires et des différents documents du recensement et également les aspects organisationnels de cette opération sur le terrain. 
C'est, ainsi, dans la visée de savoir se renseigner pertinemment que ces agents recenseurs ont suivi cette intéressante formation. Et à juste titre, sachant que chaque enquêteur sera chargé de recenser entre 150 et 160 ménages durant les 20 jours du recensement, soit une  moyenne de 8 ménages par jour.
Ces ménages doivent, de ce fait, répondre à un questionnaire qui a connu pour ce RGPH 2014 l'introduction de nouvelles thématiques.
«De nouvelles questions ont été insérées dans les questionnaires, dont la qualité des ressources humaines, le caractère environnemental, l'approche du bien-être et des conditions de vie de la population et l'appréhension des degrés de déficiences physiques et mentales, selon les recommandations de l'Organisation des Nations unies (ONU)», a tenu à préciser M. Lahlimi.
Pour ce qui est de l'exploitation de ces données collectées, M. Lahlimi a souligné qu’il s’agit là aussi d’une première dans la mesure où les cadres du HCP procéderont, à l'utilisation de la lecture automatique des documents (LAD), la  numérisation et la reconnaissance optique des caractères d'environ 9 millions  de questionnaires et au contrôle de la qualité des données conformément aux normes internationales.
Il a, dans ce sens, expliqué que le Centre LAD sera organisé en 5 unités de  production (grappes), totalement indépendantes en plus d'une grappe centrale qui assure la liaison et la coordination.
Et d’ajouter que les données sur les caractéristiques démographiques et socioéconomiques seront publiées au cours de l'année 2015. «Un rapport national, des rapports régionaux et provinciaux, des profils communaux, des rapports et cartes thématiques seront établis par le HCP, ainsi que des cartes de la pauvreté et de l'état nutritionnel de la population.», a-t-il indiqué. 
C’est pour répondre à des questions et bien d'autres qu'un recensement est réalisé tous les dix ans au Maroc.
C’est à travers justement ce type d’initiative qu’il est possible d’établir une base de données actualisée et indispensable pour définir de manière objective des politiques publiques mises en place en matière de développement et des progrès économiques et sociaux enregistrés par le Maroc. 
M. Lahlimi assure que les réponses des recensés sont strictement confidentielles et que l'enquêteur qui se présentera au domicile du citoyen est tenu au secret professionnel.
Le recensement étant une opération nationale d'intérêt public obligatoire, ce citoyen a également le devoir de répondre le plus sincèrement possible en évitant la langue de bois et ne pas prendre cette démarche à la légère... 

Meyssoune Belmaza
Vendredi 29 Août 2014

Lu 2320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs