Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

MarocLear réduit sa commission

Le Dépositaire central national de titres annonce que cet abattement est valable du 1er juillet 2013 au 30 juin 2015




MarocLear réduit sa commission
Selon une information parvenue à Libé, MarocLear a décidé d’accorder un abattement tarifaire sur la commission applicable aux mouvements de Bourse et celle portant sur toute nouvelle admission d’actions chez MarocLear, valable du 1er Juillet 2013 au 30 juin 2015.
Ainsi, compte tenu du contexte particulier du marché boursier, MarocLear accordera à l’ensemble des intervenants sur la filière Bourse un abattement de 50% sur la commission sur les mouvements boursiers et ce, pour la période allant du 1er juillet 2013 au 30 juin 2015, indique mardi, un communiqué de l’entreprise.
Parallèlement, et afin d’encourager l’admission des actions au niveau du Dépositaire central et plus particulièrement les introductions en Bourse, une exonération totale sera accordée aux émetteurs pour toute introduction ou augmentation de capital pour les actions cotées et non cotées et ce, sur la période précitée.
Dans ce sens, Mme Fathïa Bennis, président directeur général de MarocLear, a déclaré que la société veut «à terme offrir à nos clients un modèle tarifaire clair et transparent qui tient compte de l’évolution de notre place et de l’équilibre financier de notre institution».
Ce faisant, MarocLear s’aligne sur les différentes initiatives et décisions prises par le Conseil d’administration dans le cadre de la nouvelle stratégie: offrir aux utilisateurs de l’infrastructure de la Place financière des services de premier ordre à des prix compétitifs.
MarocLear réfléchit actuellement à la révision de sa structure tarifaire afin de proposer un nouveau modèle à compter du 1er janvier 2014, note le communiqué.
En tant que Dépositaire central national de titres, MarocLear fournit une gamme complète de prestations de règlement et de conservation de titres.
MarocLear est placé sous l’autorité du ministère des Finances et soumis à la surveillance du Conseil déontologique des valeurs mobilières. Il emploie quelque 70 collaborateurs. L’entreprise propose des prestations efficaces dans le domaine de règlement de titres.

Libé
Jeudi 4 Juillet 2013

Lu 335 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs