Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc Telecom bientôt cédé à Etisalat

Vivendi espère boucler la vente avant la fin de 2013




Maroc Telecom bientôt cédé à Etisalat
Pressé par un résultat net en repli de 11,2% durant le premier semestre de l’année en cours, le conglomérat français Vivendi  veut boucler la cession de sa participation dans le capital de Maroc Telecom  avant la fin de l’exercice en cours. «Nous espérons qu’au tournant de l’année, nous aurons réalisé cette opération», a affirmé hier  le directeur financier du groupe, Philippe Capron, dans une déclaration relayée par Reuters.
«On traverse une conjoncture difficile sur la plupart de nos métiers», a-t-il déclaré, ajoutant que le groupe se «trouvait au milieu du gué», plusieurs acquisitions réalisées par ses filiales n’ayant pas encore porté leurs fruits. Cherchant donc une plus grande flexibilité financière, le groupe français se dirige droit vers une cession de l’opérateur historique marocain.
En plein recentrage stratégique dans les médias, Vivendi a publié, pour la première fois, des comptes amputés des contributions de l’opérateur Maroc Telecom et des jeux vidéo d’Activision Blizzard qui sont en cours de cession.
 S’exprimant lors d’une vidéoconférence à l’occasion la publication des résultats du premier semestre,  Capron a éludé la question de l’affectation du produit de cession en déclarant que son groupe n’avait pas encore décidé ce qu’il ferait des quelque 10,4 milliards d’euros qu’il devrait empocher à l’issue des deux opérations. «Le conseil de surveillance va étudier la question», a –t-il déclaré.
Mais il a souligné cependant qu’ «il ne fait aucun doute que ces cessions nous donnent une grande marge de manœuvre pour faire n’importe quel type de restructuration qui serait envisagée par le conseil, de même que pour organiser des retours en numéraire». Signalons qu’un récent communiqué du groupe avait indiqué que «ces deux cessions, une fois finalisées et ajoutées à celle de Parlophone devraient ramener l’endettement financier net de Vivendi à 6,5 milliards d’euros, «contre 17,4 milliards d’euros au 30 juin 2013 et 13,4 milliards d’euros au 31 décembre 2012». Maroc Telecom devrait à lui seul rapporter un produit de cession en cash qui s’élève à 4,2 milliards d’euros, dont 310 millions d’euros au titre des dividendes 2012.
Rappelons aussi que le géant des médias a annoncé vers la fin du mois de juillet dernier avoir engagé des négociations exclusives avec le géant émirati Etisalat pour lui vendre la participation (53%) qu’il possède dans le capital de l’opérateur marocain.
Pour rappel, les Emiratis sont restés seuls en lice pour acquérir cette participation après le retrait du groupe qatari Ooredoo à la mi-juin.

M.T
Vendredi 30 Août 2013

Lu 1280 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs