Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc Export Plus ambitionne de multiplier les exportations d’ici 2018

Oxford Business Group analyse la stratégie marocaine




Maroc Export Plus ambitionne de multiplier les exportations d’ici 2018
La stratégie marocaine en matière d'exportation ambitionne de multiplier par 3 les exportations pour atteindre 327 milliards de dirhams d’ici 2018, indique le think tank Oxford Business Group (OBG).
La hausse et la diversification des exportations marocaines devraient permettre au Royaume de réduire sa dépendance des capitaux étrangers, soulignent les experts de l'OBG dans une analyse dont une copie est parvenue à Infomédiaire Maroc.
 Parmi les initiatives lancées par le Royaume pour encourager les exportations figurent notamment le plan «Maroc Export Plus» et le programme Contrats de croissance à l’export (CCE), souligne OBG, rappelant que ce dernier apporte un appui financier direct aux entreprises qui commercialisent des produits à l’étranger, jusqu’à 5 millions de dirhams (MDH) pour les entreprises exportatrices confirmées et 2 MDH pour les sociétés émergentes.
Les entreprises souhaitant participer à ce programme doivent soumettre un business plan qui présente un nouveau produit d’exportation ou un nouveau marché cible. Le gouvernement compte investir 1 milliard de dirhams (90 millions d’euros) sur trois ans et faire profiter du programme 375 entreprises exportatrices. Début août, 25 candidats s’étaient déjà inscrits.
Selon la même source, le Maroc s’emploie également à renforcer ses liens bilatéraux à l’extérieur du cercle traditionnel de ses partenaires européens. Ainsi, la Commission mixte de coopération maroco-saoudienne a créé un fonds d’investissement de 800 MDH (71,73 millions d’euros) en vue de stimuler les échanges commerciaux.
Par ailleurs, selon l’Office des changes, les exportations de biens, d’une valeur de 108,1 MMDH, ont accusé une baisse d’1% au cours des sept premiers mois de l’année, en comparaison avec la même période en 2012 MMDH. Ce léger recul s’explique en grande partie par une baisse en valeur de 18,6% des ventes de phosphates, le premier produit d’exportation en valeur, du fait de la contraction de la demande mondiale. Les exportations totales de biens, hors phosphates, affichent, quant à elles, une hausse de 5,2%.

Libé
Samedi 28 Septembre 2013

Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs