Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc-Algérie : Accord de vente de gaz naturel




Un accord de vente de gaz naturel de 640 millions de m3 au Maroc et livrable dès septembre prochain a été signé dimanche à Alger par le groupe algérien des hydrocarbures Sonatrach et l’Office national de l’électricité (ONE).
Le contrat porte dans sa première phase sur la livraison d’un volume de 0,64 milliard de m3 (640 millions de m3) par an sur une durée de 10 ans qui seront acheminés via le gazoduc Maghreb-Europe (GME), reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc.
Le gaz algérien sera destiné à l’alimentation de deux centrales thermiques de l’Office national de l’électricité (ONE), celle d’Ain Béni Mathar combinant le gaz et le solaire d’une capacité de 470 MW et celle de Tahaddart d’une capacité de 385 MW.
L’accord a été signé par les PDG du groupe Sonatrach Nourredinne Cherouati et son homologue marocain, Ali Fassi Fihri qui ont souligné qu’ils travaillent pour assurer la pérennité des livraisons du gaz algérien au Maroc et que d’autres contrats de ce genre pourraient être conclus dans ce domaine afin de consolider cette pérennité, sans donner pour autant  d’indication sur le mode de paiement.
A noter que ce contrat va renforcer davantage les livraisons de gaz algérien au Maroc, qui perçoit déjà des quantités de gaz équivalent au coût du droit de passage du gazoduc GME sur son territoire.
Le PDG de l’ONE a indiqué que ’’ce contrat modèle va contribuer à augmenter la production de l’électricité au Maroc’’, précisant que son pays produit déjà de l’électricité à partir du gaz algérien fourni comme rémunération sur le droit de passage du GME.
La centrale de Tahhadart est implantée à seulement 13 km d’un tronçon du GME, ainsi que celle de Ain Beni Mathar. “C’est là l’intérêt très judicieux pour les parties algérienne et marocaine de vouloir déclencher une nouvelle relation commerciale de qualité à partir de ce premier contrat”, a-t-il ajouté.
La livraison du gaz naturel algérien se fera à travers le gazoduc Pedro Duran Farell (GPDF) reliant les champs gaziers algériens à la péninsule ibérique via le Maroc.

Libé
Mardi 2 Août 2011

Lu 529 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs