Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marine Lepen dispose de ses 500 parrainages : Sarkozy devance de peu Hollande dans un sondage




C'est la lueur d'espoir que ses partisans attendaient désespérément: le président Nicolas Sarkozy a émergé mardi pour la première fois en tête d'un sondage pour la présidentielle française, un scrutin auquel la candidate de l'extrême droite est désormais sûre de participer. Donné jusqu'ici invariablement battu par son rival socialiste dans les intentions de vote au premier tour de la présidentielle le 22 avril, le président sortant est crédité de 28,5% des intentions de vote, contre 27% pour François Hollande, selon un sondage Ifop Fiducial effectué pour plusieurs médias.
Il s'agit certes d'un tout premier sondage qui mérite d'être confirmé dans les prochains jours, mais le président sortant semble bénéficier des annonces faites ces derniers jours lors d'un grand meeting et d'une émission télévisée où il a joué son va-tout. Son entourage avait d'ailleurs prévenu qu'il s'agissait de la semaine de la "dernière chance" et que si le président ne décollait pas dans les sondages, l'élection serait perdue.
"C'est un tournant (...) mais un tournant nuancé puisqu'il marque la fin de ce qui était une exception sous la Ve République, à savoir un président sortant devancé au premier tour", a commenté pour l'AFP Frédéric Dabi (Ifop). Si M. Sarkozy est donné en tête au premier tour, il serait en revanche encore largement battu par François Hollande (54,5% contre 45,5%) au second tour le 6 mai, selon le sondage Ifop. Mais pour les partisans du président, l'élection se jouera sur deux tours, deux batailles. "Nous voulons clairement virer en tête au premier tour. Cela permet de créer une dynamique, un choc psychologique", insiste un responsable de l'état-major de campagne de Nicolas Sarkozy. "Le deuxième tour sera une autre élection", insiste ce responsable.
Porte-parole et proche de François Hollande, Manuel Valls a estimé que "rien n'est fait face à un Nicolas Sarkozy prêt à tout pour  escamoter son bilan, prendre des catégories de Français comme boucs émissaires et fuir ses responsabilités".n "Le seul qui puisse battre Nicolas Sarkozy, c'est François Hollande". "Il faut qu'il soit en tête le plus largement possible au premier tour pour créer la dynamique et le rassemblement", a insisté M. Valls.
Entré en campagne le 15 février, le président le plus impopulaire de la Ve République avait livré la semaine dernière mea culpa et confidences personnelles sur un début de mandat qui avait vu plonger sa popularité. Il avait également dévoilé une série de propositions, notamment la création d'un impôt sur les bénéfices des grands groupes et la réduction par deux du nombre d'immigrés autorisés à entrer chaque année en France. Il a également menacé de retirer la France de l'espace Schengen si les accords de libre circulation ne sont pas révisés pour lutter plus efficacement contre l'immigration clandestine. Toujours dans le domaine européen, le président a prôné un protectionnisme de nature à favoriser les entreprises produisant en Europe. Ces propositions, parfois empruntées à la gauche à l'instar d'une mesure visant les exilés fiscaux, se doublent d'une rhétorique très à droite à l'égard des étrangers et des musulmans, le pré carré traditionnel du Front national (extrême droite). Arrivant en 3e position des intentions de vote à 16%, la candidate d'extrême droite Marine Le Pen dispose des 500 parrainages d'élus nécessaires pour entrer dans la course à l'Elysée.
Elle avait déclaré à plusieurs reprises n'être pas sûre de les obtenir et avait accusé les "grands partis" de faire pression sur les élus pour l'écarter.

AFP
Mercredi 14 Mars 2012

Lu 524 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs