Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marco Borella et Mario Principato font vibrer Casablanca

Une superbe soirée sous le signe du “Mambo Italiano”




Marco Borella et Mario Principato font vibrer Casablanca
Jeudi 6 février 2014, l’Association Pro Arta organisait la soirée “Mambo Italiano” programmant deux invités d’honneur tout droit venus d’Italie : le ténor Marco Borella et le percussionniste Mario Principato. Accompagnés par le pianiste Ciprian Oloi, ils ont présenté un choix de chansons italiennes des années 40-50 ainsi que des succès internationaux. 
Le trio a interprété avec brio de grands tubes tels que “Tu vuoi fa l’americano”, “La felicita”, ou encore “Love”, en solo ou accompagnés par la chorale Pro Arta dirigée par Johanna Rusu. Le ténor italien Marco Borella était d’un dynamisme rarement égalé et empli d’une bonne  dose d’humeur communicative.  Personnage extraverti, il s’est excusé de son français approximatif et s’est brièvement essayé à l’arabe pour le plus grand plaisir d’un public amusé.  
Le ténor était accompagné du percussionniste Mario Principato, jouant depuis plus de 11 ans des instruments de tradition cubaine ( timbales, bongo...) ainsi que du renommé pianiste Ciprina Oloi, auparavant soliste de l’Orchestre philharmonique de Moldavie, et accompagnateur de grands solistes de l’Opéra d’Etat de Roumanie. En osmose avec le ténor, le percussionniste et le pianiste ont formé un trio performant et énergique fortement apprécié par le public. A regretter la flûtiste Daniela Piras, qui n’avait pas pu se rendre sur scène pour raisons personnelles.  Marco Borella et Ciprian Oloi, déjà très applaudis par l’auditoire l’an dernier lors du concert au Théâtre du consulat général d’Italie de Casablanca, continuent à susciter le même émoi. 
  “Un programme brillant pour un spectacle d’exception”, a indiqué le communiqué de l’Association Proarta. Tel était le cas pour cette soirée joyeuse et sympathique. Fredonnant les airs populaires depuis leurs sièges, les nombreux mélomanes ont eu l’occasion de se lever même pour danser sur le bis du “mambo italiano”. Une voix chaude, chuchotant, chantant ou déclamant les paroles de ce grand succès et surtout, un répertoire accessible à tous ont permis d’apprécier la performance d’une voix ténor sur des chansons modernes. 

Danaé Pol
Mercredi 12 Février 2014

Lu 334 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs