Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marche pour l’égalité et la parité à Rabat

La Coalition civile appelle à l’application de l’article 19 de la Constitution




Marche pour l’égalité et la parité à Rabat
Une marche en cache une autre. Après la grogne des syndicats face à l’indifférence du gouvernement concernant leurs dossiers revendicatifs, c’est au tour des  organisations des droits de l’Homme de battre le pavé et de  clamer haut et fort leurs droits. C’est dans ce cadre qu’une marche est prévue le 13 avril courant à Rabat. Cette manifestation est initiée par «la Coalition civile pour l’application de l’article 19 de la Constitution » qui regroupe des organisations féministes, des organisations des droits de l’Homme et des associations berbères. L’objectif étant d’exiger la mise en œuvre d’une politique visant à assurer l’égalité entre les hommes et les femmes au Maroc, en un mot l’application pure et simple des dispositions de la Constitution. Dans ce sens une pétition a été mise en ligne par la coalition sur le site avaaz.org. afin de recueillir le maximum de signatures.
Que stipule en fait l’article 19 de la Constitution? «L'homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental, énoncés dans le présent titre et dans les autres dispositions de la Constitution, ainsi que dans les conventions et pactes internationaux dûment ratifiés par le Royaume et ce, dans le respect des dispositions de la Constitution, des constantes et des lois du Royaume. Il est créé, à cet effet, une Autorité pour la parité et la lutte contre toute forme de discrimination». Un texte avant-gardiste de l’avis de tous les experts. Mais un fossé notoire existe entre la théorie et la réalité sur le terrain. Les difficultés sont palpables à divers niveaux. Il en est ainsi quand on se penche sur la question de l’égalité économique hommes-femmes qui demeure le seul critère qui permet de prendre la réelle mesure de l’égalité au niveau de la société dans sa globalité. Une façon de vérifier si les lois, les engagements et autres dispositions dites avancées et dont se prévaut un pays, sont traduits en actes tangibles ayant une incidence sur la vie des gens. Qu’en est-il du Maroc? Il apparaîtrait selon les statistiques publiées par le HCP et relatives à l’évolution jusqu’en 2012 de la situation de la femme marocaine, qu’entre 2000 et 2012, le taux de participation féminine à l’activité économique a baissé de 28,1% à 24,7% alors que le taux d’activité des hommes est de 67,2%. Si les femmes à la campagne sont doublement actives (35,6%), par rapport aux citadines (17,6%), il est important de noter toutefois que dans le rural, elles sont majoritairement aides familiales, analphabètes, employées à un âge précoce (moins de 15 ans) et, par conséquent, très minoritairement autonomisées par l’accès au travail.  Des chiffres qui traduisent une réalité loin d’être reluisante.
Pour ce qui est de  l’Autorité pour la parité et la lutte contre toute forme de discrimination, elle peine à prendre forme et demeure tributaire du bon vouloir du gouvernement. Il en est de même du projet de loi 103-13 contre la violence faite aux femmes qui risque de se perdre dans les méandres de l’administration.
Tous ces dysfonctionnements et bien d’autres sont fortement déplorés par la coalition nationale pour l’application de l’article 19 de la Constitution. Il en est ainsi de  la refonte du Code pénal et de la révision de toutes les législations nationales (Code de la famille, Code de la nationalité, Code du travail, code civil, etc.) pour garantir et protéger les droits humains des femmes. Elle appelle également à  la mise en place de nouvelles politiques publiques pour protéger les droits économiques et sociaux des femmes et garantir aux femmes une meilleure représentation dans les lieux de pouvoir et de décision, conseils d'administration, conseil de surveillance, centre financier....

Nezha Mounir
Mercredi 9 Avril 2014

Lu 1523 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs