Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Marche nucléaire” vers le Parlement : A la recherche d’atomes crochus




“Marche nucléaire” vers le Parlement : A la recherche d’atomes crochus
De la vieille histoire ? Le mouvement revendicatif du personnel du Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN)  qui remonte à des années déjà se poursuit en s’accentuant. Dernier en date, la marche qualifiée de «  nucléaire », organisée le 19 mai  vers le Parlement.  Un événement qui n’a pas laissé indifférents les badauds qui croyaient que les génies de l’atome faisaient autre chose que battre le pavé. Or, ces derniers en avaient gros sur le cœur à force de voir leurs doléances accueillies avec indifférence. 
Une marche qui venait de clôturer leur programme de luttes, marqué par l’organisation et la tenue, depuis le début de ce mois, de plusieurs sit-in et débrayages.  Selon le secrétaire général  de leur syndicat, Lahcen Marzouk, le CNESTEN qui regorge d’un potentiel humain important et de compétences confirmées évolue dans une situation, on ne peut plus, chaotique.  Une mauvaise gestion, surtout financière et une administration anarchique qui fonctionne selon des méthodes obsolètes sont les principaux dysfonctionnements dont pâtit le Centre, a-t-il tenu à préciser.
Autre dysfonctionnement qui relève de l’absurde, souligne la même source,  c’est que les responsables à la tête du Centre où s’activent 260 personnes dont des chercheurs, des ingénieurs et les techniciens, sont des fonctionnaires du ministère. A défaut d’un statut propre au personnel du Centre, c’est un règlement provisoire basé sur l’ancienneté qui prévaut actuellement, privant ainsi les compétences qui ne demandent qu’à être valorisées et motivées d’améliorer leur condition et la situation du Centre, a-t-il indiqué.
Une situation qu’ils refusent désormais d’exposer dans leur cahier revendicatif qui exprime, d’ailleurs, leur volonté de faire évoluer les choses.  A noter que le cahier revendicatif du personnel du CNESTEN porte sur le respect des libertés syndicales, l’amélioration des salaires, notamment les primes et les indemnités et  des conditions du travail.
Ils réclament également un statut spécifique, la mise à niveau des ressources humaines, via la formation et la formation continue, ainsi que la garantie des conditions de sécurité et de santé, et des affaires sociales.

LARBI BOUHAMIDA
Samedi 21 Mai 2011

Lu 997 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs