Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marcel Khalifé au Festival de Casablanca




Toujours sollicité et applaudi

Marcel Khalifé au Festival de Casablanca
Le grand chanteur libanais Marcel Khalifé a été l'une des grandes surprises du Festival de Casablanca où il a été reçu, comme à l'accoutumée, avec  ferveur.
En effet, Marcel Khalifé qui est un habitué du Maroc, ne rate jamais l’occasion de retrouver son large public marocain. On ne compte plus ses passages et ses soirées au Maroc, un pays qu'il dit aimer beaucoup.
Militant de la première heure, le chanteur libanais montre un dévouement exceptionnel aux causes arabes, notamment la cause palestinienne qui occupe l'essentiel de ses chansons. Ces chansons, le public marocain les connaît par cœur et à chaque fois qu'il retrouve son idole, il reprend à cœur joie les succès de Marcel.
 Nombreuses sont les chansons qu'il a consacrées à la Palestine et la défense des droits du peuple palestinien. Cette prise de position généreuse et noble a toujours été saluée par le public marocain qui porte beaucoup d'estime à cette vedette qui a choisi de défendre les bonnes causes plutôt que de courir après l’argent.
 Jamais, en effet, Marcel Khalifé ne s'est départi de ses convictions, de son militantisme et de son style. Jamais il n'a tenté de suivre les vagues déferlantes, préférant rester toujours le même.
Pourtant, cela fait maintenant plusieurs années qu'il a investi la scène de la chanson arabe. Depuis, cette scène a connu plusieurs changements de styles et d'artistes.
 Lui, il  est resté fidèle à son genre, car il a un message à transmettre et il le fait très bien.
Marcel Khalifé a été très touché par la mort du poète palestinien Mahmoud Darwich qui l'inspirait beaucoup. Il n'a d'ailleurs jamais caché sa tristesse et à chaque concert, il lui rend un hommage posthume en rappelant qu'avec la mort de Darwich, une partie de lui est morte.
 Chrétien maronite, Marcel Khalifé est très attaché au folklore et à tout ce qui est original. Dans son répertoire, on trouve d’anciens airs libanais, égyptiens et syriens. Il compte aussi travailler sur le répertoire folklorique marocain qu'il trouve riche et porteur de plusieurs rythmes.
 Au Maroc, certains de ses fans continuent à fredonner "Marfoua  alkama  amchi" qu'ils chantaient à l'université, une chanson devenue symbole de militantisme.
 Cette chanson est restée vivace et à chaque passage de Marcel Khalifé au Maroc, on lui demande de la reprendre, chose qu'il fait avec enthousiasme.
 Marcel Khalifé restera un chanteur compositeur hors pair, un artiste qui n'a jamais failli à son devoir d'artiste porteur de messages.
Il est aussi l'un des meilleurs compositeurs de notre temps. Ses compositions portent toujours un sang neuf et un air de nostalgie.
Son dernier succès à Casablanca prouve, une fois de plus, que le chanteur gagne les cœurs des gens à la différence de certains chanteurs et chanteuses qui percent le temps d'un succès avant de disparaître à jamais.
Il fait partie de la mémoire collective arabe.

Par Abdessalam Khatib
Vendredi 22 Juillet 2011

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs