Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manifestations pro-palestiniennes à travers le monde




Manifestations pro-palestiniennes à travers le monde
Des centaines de personnes ont manifesté, samedi, devant le siège européen de l'ONU à Genève contre l'agression israélienne dans la Bande de Gaza qui a fait au moins 342 morts, en grande majorité des civils.
"Israël criminel !", scandaient les manifestants qui se sont rassemblés sur la place des Nations à l'appel de l'Association "Droit pour tous, solidarité" et le collectif "Urgence Palestine".
Les deux ONG ont appelé le Conseil fédéral helvétique (gouvernement, ndlr) à condamner l'offensive israélienne et demandé une enquête indépendante et complète pour "faire la lumière sur les crimes commis" par l'armée de l'occupation lors de son offensive à Gaza. 
A Sao Paulo, ils étaient plusieurs centaines de personnes à manifester devant le consulat israélien.
Quelque 2000 personnes, selon la police, protestaient contre les attaques israéliennes dans la Bande de Gaza et scandaient des slogans comme "Etat d'Israël, Etat assassin" et "Vive la lutte du peuple palestinien", tout en appelant à la fin des agressions israéliennes.
La manifestation pro-palestinienne, qui a débuté vers 13h00, s'est déroulée dans le calme et a commencé à se disperser vers 17h00, sans incidents majeurs.
Le Brésil avait condamné "fermement" les raids israéliens sur la Bande de Gaza, selon un communiqué du ministère des Relations extérieures.
Au Chili, une manifestation a été organisée à Santiago, au Chili, en solidarité avec le peuple palestinien.
Organisée à l'initiative de nombreuses organisations sociales, sous le slogan "Nous sommes tous des Palestiniens", cette manifestation de soutien au peuple palestinien qui fait face à une agression brutale de la part de l'armée israélienne a rassemblé plusieurs centaines de personnes.  Au cours de cette marche qui s'est déroulée dans le calme, à travers les principales avenues de Nueva Providencia, les manifestants se sont arrêtés devant l'ambassade d'Israël au Chili avant de se diriger également vers l'ambassade des Etats-Unis, pour dénoncer les atroces agressions israéliennes sur la Bande de Gaza. 
Lors de cette manifestation, qui a vu la participation notamment de la communauté palestinienne installée au Chili et des associations d'étudiants chiliennes, les manifestants qui scandaient des slogans comme "Israël assassin", "Palestine libre" et “Non au génocide contre le peuple palestinien”, ont appelé à la fin des agressions israéliennes, condamnant la politique d'extermination suivie par Israël. 
Le Chili avait condamné énergiquement, jeudi dernier, les attaques perpétrées par Israël contre Gaza, qui ont fait un grand nombre de victimes, majoritairement des civils, entre femmes et enfants, exprimant sa profonde préoccupation face à l'escalade de la violence qui sévit au Moyen-Orient. 
A Londres, "des dizaines de milliers" de personnes ont manifesté pour appeler à l'arrêt des bombardements et à la levée du blocus sur Gaza, ont annoncé Palestine Solidarity Campaign et Stop the War, deux des sept associations organisatrices.
La manifestation organisée à l'appel de sept associations parmi lesquelles Stop the War, Palestine Solidarity Campaign ou Islamic Forum of Europe, a débuté à 12H00 (11H00 GMT), sous un ciel gris et humide, devant les grilles du 10 Downing Street, cabinet et résidence du Premier ministre.
Le cortège s'est ensuite mis en route pour se rendre jusqu'aux abords de l'ambassade d'Israël, située dans le quartier de Kensington, dans l'ouest de la capitale.
La manifestation s'est terminée sous le soleil, sans heurts ni arrestations, a précisé à l'AFP la police qui s'est refusée à donner un décompte officiel.
Palestine Solidarity Campaign a annoncé sur son compte Twitter que deux nouvelles manifestations étaient prévues mardi à 17H30 (16H30 GMT) devant l'ambassade d'Israël à Londres et samedi à Whitehall, le quartier londonien des ministères. 
Par ailleurs,  trente-trois personnes parmi plusieurs centaines de manifestants qui ont bravé l'interdiction samedi d'un rassemblement pro-palestinien à Paris ont été interpellées, a indiqué la préfecture de police de la capitale française. Selon la même source, le rassemblement a rapidement dégénéré en affrontements spectaculaires entre les manifestants et les forces de l'ordre.
Arborant des drapeaux palestiniens, les manifestants, dont des femmes, scandaient: "Nous sommes tous des Palestiniens".
La préfecture de police de Paris avait décidé vendredi d'interdire cette manifestation, estimant que cette mesure est motivée par la crainte de débordements.  

MAP et AFP
Lundi 21 Juillet 2014

Lu 1075 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs