Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manifestation pour un transport public de qualité

Intervention musclée des forces de l’ordre pour disperser les protestataires




Manifestation pour un transport public de qualité
Mardi 17 novembre, à 17heures, près du café « Jour et nuit » de Rabat, ce sont des centaines de personnes qui attendent les autobus et taxis pour rentrer à Salé. Des estafettes de police, des dizaines d’éléments des forces de l’ordre sont aussi sur place à attendre des manifestants suite à l’appel de la Coordination nationale contre la cherté de la vie et la dégradation des services publics. Cette ONG, constituée principalement de militants, associations et jeunesses de gauche, avait appelé à un sit-in pacifique pour protester contre la gestion «calamiteuse» du transport urbain par la wilaya et la société Véolia/Staréo dans les villes de Rabat, Salé, Skhirat et Témara. Des dizaines de manifestants, dont plusieurs étudiants et lycéens, ont répondu à cet appel. Le sit-in a commencé dans un climat de crainte de voir la manifestation dégénérer en affrontements violents avec les forces de l’ordre. Ce qui devait advenir est malheureusement vite arrivé.
Une fois que les manifestants ont commencé à scander des slogans dénonçant la gestion du transport urbain, les forces de l’ordre sont violemment intervenues en blessant plusieurs jeunes manifestants. Elles ont interdit aux journalistes de prendre des photos et ont saccagé au moins trois appareils photo.
De nombreux manifestants ont été transportés à l’hôpital Ibn Sina dont Moncif de la jeunesse du PADS.
A 18h, les forces de l’ordre ont réussi à disperser la foule constituée principalement de jeunes. Ces derniers ayant refusé de quitter la place, se sont regroupés sur les mêmes endroits d’où ils ont été chassés.
Ibrahim Gouijane, membre de la commission nationale de la Coordination, a déclaré à Libé que son organisation compte appeler à d’autres sit-in et actions militantes jusqu’à la révision du contrat de transport avec la société Véolia/Staréo. Il a ajouté qu’il est « humiliant de voir la wilaya accepter les conditions de cette société qui a violé toutes les clauses du contrat ». Il a souligné, par ailleurs, que les citoyens souffrent énormément de cette crise qui touche toutes les villes concernées par la mauvaise gestion déléguée du transport urbain. Cela encourage le transport clandestin toléré par des responsables qui ferment les yeux devant ces chauffeurs de la mort.
Rappelons que la société Véolia/Staréo a mis en exécution son contrat au début du mois courant et plusieurs clauses n’ont pas été honorées jusqu’à ce jour. Le nouvel opérateur a bien gardé les anciens bus, mais leur nombre est inférieur au parc précédent. De plus, aucun abribus nouveau n’a été construit, et les cartes d’abonnement pour les étudiants et les fonctionnaires ne sont pas opérationnelles comme stipulé dans le cahier des charges. Au niveau des employés, c’est pire. Bien que plusieurs d’entre eux aient retrouvé leurs postes après que la FDT s’est engagée dans des négociations avec les responsables de la gestion du secteur, un grand nombre a été licencié. D’ailleurs, ces nouveaux chômeurs ont participé au sit-in.

Montassir SAKHI
Samedi 21 Novembre 2009

Lu 1169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs