Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manifestation à Madrid pour défendre la culture




Manifestation à Madrid pour défendre la culture
Dansant au son des tambours, applaudissant les musiciens de jazz, blues ou rumba, des milliers d'artistes et de spectateurs se sont rassemblés dimanche dans le centre de Madrid pour "défendre" le secteur de la culture, frappé en Espagne par les mesures d'austérité.
"C'est la première fois que tout le secteur s'unit pour revendiquer que la culture nous concerne tous et est pour tous", affirmait Jesus Marchante, un peintre madrilène de 59 ans venu participer à la peinture d'un tableau aux couleurs vives, inspiré par les sons et l'ambiance du rassemblement. 
"On ferme des théâtres, des cinémas, on privatise des espaces publics destinés à la culture; les arts plastiques ne reçoivent aucune subvention, les musées, très peu, la musique et l'histoire de l'art disparaissent de l'enseignement secondaire et les coupes sont, comme dans la Santé et l'Education, impressionnantes", déplorait-il.  
Parmi la foule de participants, beaucoup portaient des t-shirts et foulards rouges, couleurs choisies pour emblème par le "Collectif de défense de la Culture", né en octobre 2013 de l'union de plus de 90 associations "face à la situation insoutenable de la culture" en Espagne, qui a subi "des coupes sans pitié" du fait de la politique d'austérité du gouvernement, selon Fernando Martin, son porte-parole. 
"J'ai peur que l'on assiste à la décadence culturelle de l'Espagne si certaines formes de culture ne sont plus viables, économiquement", s'inquiétait Guillermo Garrido, un informaticien de 33 ans venu, planche de skateboard sous le bras, soutenir le rassemblement comme spectateur. 
Point d'orgue de ce rassemblement festif, le chant du Choeur des Esclaves de Nabucco de Giuseppe Verdi "symbolisant la lutte pour la Culture", selon ses organisateurs, s'est élevé sur une grande avenue du centre de Madrid, où une scène avait été installée pour accueillir un orchestre symphonique et le choeur principal, de plus de 100 voix.   

AFP
Mardi 11 Mars 2014

Lu 537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs