Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manger des insectes pour sauver la planète




Nombre d’experts s’accordent à penser que les Hommes devront dans quelques décennies changer radicalement leurs habitudes alimentaires afin de préserver l’environnement. Et selon une étude réalisée par des chercheurs néerlandais, les insectes pourraient bientôt remplacer la viande dans les rayons de nos supermarchés.
Riches sources de protéines, les insectes ont également l’avantage d’être pauvres en graisses, et de ne rejeter que très peu de CO2. Alors que la menace du réchauffement climatique pèse sur la planète, la grande consommation de viande des Hommes inquiète les écologistes. Porc, poulet et viande bovine sont certes riches en protéines, mais ils sont aussi émetteurs de grandes quantités de méthane, un gaz à effet de serre beaucoup plus polluant que le dioxyde de carbone.
«Le jour viendra où un Big Mac coûtera 120 euros et un Bug Mac 12 euros (bug signifie insecte en anglais), où les gens qui mangent des insectes seront plus nombreux que ceux qui mangent de la viande», a alors assuré l’entomologiste Arnold Van Huis lors d’une conférence donnée à l’université de Wageningen, et rapportée par Le Monde.
Manger des insectes apparaît comme la meilleure alternative à la viande pour conserver une alimentation à la fois riche et respectueuse de l’environnement. Mais si tout le monde s’accorde sur cette idée, c’est une autre affaire lorsqu’il s’agit de passer à l’action. «Le problème est là. Les gens croient que c’est sale», déplore Marcel Dicke, le chef du département d’entomologie de l’université de Wageningen. Mais «nous devons manger moins de viande ou trouver une alternative», insiste le chercheur qui assure manger régulièrement des insectes.
En outre, alors que l’agence de l’Onu pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) évalue à 9 milliards le nombre d’habitants de la planète en 2050, les terres agricoles ne pourront plus suffire à assurer la consommation de viande de la population. Or dix kilos de végétaux permettraient de produire six à huit kilos d’insectes, contre seulement un kilo de viande.

Maxisciences
Lundi 24 Janvier 2011

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs