Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mandela rendu à son peuple pour un dernier adieu

Une file d’un kilomètre et demi devant la dépouille de Madiba




Mandela rendu à son peuple pour un dernier adieu
Nelson Mandela était à nouveau parmi son peuple, jeudi, des dizaines de milliers de personnes étaient attendues pour lui rendre un dernier adieu à Pretoria, avant que son corps ne soit transporté dans le village de son enfance de Qunu (sud) où il sera enterré dimanche.
Le cercueil du premier président noir qu'a connu l'Afrique du Sud après des siècles de ségrégation est arrivé, pour le deuxième jour consécutif, peu avant 08H00 (06H00 GMT) à l'Union Buildings, le siège de la présidence.
Il y a été accueilli par l'hymne national, en présence de Mandla, l'aîné de ses petits enfants, puis amené sur le podium où il devait être exposé, là où il avait été investi président le 10 mai 1994 après les premières élections multiraciales sud-africaines. Des officiels, des militaires et des policiers ont d'abord défilé devant l'illustre dépouille, avant que les portes ne soient ouvertes aux anonymes. Les traits reposés, figé pour l'éternité, Nelson Mandela gît dans un cercueil au couvercle de verre.
Le corps de Nelson Mandela avait auparavant été transporté en cortège pendant une demi-heure à travers les rues de la capitale sud-africaine, depuis l'hôpital militaire où il est conservé la nuit, devant des milliers de personnes.
Pour la première fois depuis le décès le 5 décembre du père de la démocratie sud-africaine, des milliers d'anonymes avaient déjà pu venir le voir mercredi après-midi, après les proches et les officiels.
Alors que la foule avait largement déserté la cérémonie officielle de mardi à Soweto, la file d'attente pour s'incliner devant la dépouille de Mandela atteignait un kilomètre et demi mercredi dans l'après-midi. Les forces de sécurité ont dû renvoyer plusieurs milliers de personnes chez eux.
L'ancien capitaine de l'équipe sud-africaine de rugby Francois Pienaar --vainqueur de la Coupe du monde de 1995 sous les encouragements de Mandela-- a aussi rendu hommage à l'ancien président. "Il était notre entraîneur spirituel et notre capitaine", a-t-il dit.
"Où est Madiba? Il est avec nous", a également lancé Annie Lennox, l'ancienne vedette du groupe Eurythmics, qui au lieu de chanter a exhorté les Sud-Africains --les plus touchés dans le monde par la pandémie-- à se protéger contre le VIH-sida. Reprenant l'un des derniers combats de Nelson Mandela.
La dépouille du héros national sera à nouveau exposée dans la cour de la présidence vendredi, après avoir été une nouvelle fois transportée à travers Pretoria depuis l'hôpital militaire où elle est conservée.
Elle sera transférée samedi dans le Cap oriental (sud-est), la province natale du grand homme, avant l'inhumation dimanche à Qunu, le village de son enfance.

AFP
Vendredi 13 Décembre 2013

Lu 701 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs