Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manchester United: la révolution Van Gaal




Manchester United: la révolution Van Gaal
En engageant l'exigeant Louis Van Gaal, auréolé d'une 3e place au Mondial avec les Pays-Bas, et en ouvrant son carnet de chèques, Manchester United a vite voulu tourner la catastrophique page David Moyes et espère retrouver les sommets, même si le Néerlandais prévient que cela prendra du temps et beaucoup d'efforts.
Tout le monde l'a déjà oublié mais la saison dernière, à cette même époque, Manchester United et David Moyes venaient de remporter le Community Shield en battant Wigan (2e div. anglaise) par deux buts à zéro, de détruire Swansea 4-1 à l'extérieur lors de la première journée de la Premier League et de s'installer en tête de la Premier League.
Certes, ensuite, les huit mois de Moyes à la tête du club ont été horribles, mais il avait bien commencé. Qu'en sera-t-il de Van Gaal? L'ironie du sort lui a également désigné Swansea comme premier adversaire, à domicile cette fois. La révolution orange est en marche à Old Trafford et ce match d'ouverture, samedi, aura valeur de premier test. Pas forcément un gros test même si le Swansea de Bafétimbi Gomis s'est bien renforcé cet été malgré le départ de certains joueurs clés comme Michu. Mais un test quand même.
Van Gaal sait qu'après l'épisode Moyes, il lui faudra des résultats immédiats et un jeu séduisant, surtout à domicile. Mais il est prêt. Il a rarement échoué dans sa carrière d'entraîneur et ce n'est pas maintenant qu'il va commencer, dit-il.
Pour cela, il n'a pas hésité à (presque) tout changer. Un nouveau système tactique (le 3-5-2 très à la mode en Europe en ce moment), un nouveau capitaine dont on ne connaît pas encore officiellement le nom (Evans, Rooney, Van Persie?), des pelouses toutes neuves au centre d'entraînement, de nouvelles méthodes, avec notamment des caméras partout pour analyser chaque mouvement des joueurs, une nouvelle discipline de fer et un large renouvellement de l'effectif.
Patrice Evra, Rio Ferdinand et Nemanja Vidic sont partis. Hernandez, Rafael, Fellaini, Nani et Anderson ne sont plus les bienvenus et devraient suivre. Luke Shaw et Ander Herrera sont arrivés, le premier de Southampton pour 33,8 millions d'euros, le second de l'Athletic Bilbao pour 36 millions. Juan Cuadrado est attendu, comme peut-être Arturo Vidal, Angel Di Maria ou Daley Blind.
C'est le grand remaniement et il faudra un peu de temps pour que la mutation prenne, mais c'est ce dont MU avait besoin. Moyes était une erreur de casting, à tous points de vue (communication, personnalité, football). Van Gaal correspond plus au profil recherché. Autoritaire voire dictatorial, comme Sir Alex Ferguson, rôdé au très haut niveau et avec un vrai palmarès (Ligue des champions, Coupe de l'UEFA, Championnat d'Espagne, d'Allemagne et des Pays-Bas...). 

Libé
Jeudi 14 Août 2014

Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs