Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Man United terrassé au Pirée, Dortmund presque qualifié

Ligue des champions




Man United terrassé au Pirée, Dortmund presque qualifié
Manchester United a subi un nouveau camouflet sur la pelouse de l'Olympiakos (2-0) et s'est sérieusement compliqué la tâche mardi en 8e de finale aller de la Ligue des champions alors que le Borussia Dortmund a déjà un pied au prochain tour. 
La saison noire de ManU, seulement 6e de la Premier League, a connu un nouvel épisode avec ce revers au Pirée sur des buts de Dominguez et Campbell, qui compromet ses chances d'accéder au Top 8 européen. 
Le calvaire se poursuit pour le successeur d'Alex Ferguson, David Moyes, totalement désemparé et qui voit peut-être s'éloigner son dernier espoir de sauver ce terne premier exercice à la tête des Red Devils par un beau parcours sur la scène continentale. Il faudra désormais un exploit à Old Trafford, le 19 mars, pour que les Mancuniens, triple vainqueurs de la C1, puissent sauver leur peau face à des Grecs qui ont visiblement bien encaissé le départ à Fulham de leur buteur Mitroglu au mercato d'hiver. 
A l’issue de cette rencontre, l’entraîneur de l’Olympiacos, Michel, a déclaré que "le match de ce soir démontre que nous avons fait du très bon boulot. Evidemment, je suis très satisfait de ce match, mais plus que tout, je suis fier de mes joueurs. Mais si quelqu'un prétend que 2-0 est suffisant pour nous qualifier, je lui dirai qu'il a probablement tort. Nous avons une avance de 2-0 contre Manchester, ce qui ne signifie rien." Quant à Roy Keane, ancien capitaine de Manchester, il a indiqué que "personne ne s'attendait à ça. Vous pouvez critiquer Manchester tant que vous voulez, mais le fait est qu'Olympiakos a bien joué le coup. Ils ont joué vers l'avant et ont été techniquement bien meilleurs que United. Il y a un manque criant de confiance et certains joueurs n'ont tout simplement pas le niveau. On nous a lavé la tête avec la Premier League qui est le meilleur championnat du monde. C'est un non-sens. Ce n'est rien d'autre que la meilleure marque du monde mais derrière, tout s'écroule, United plus que les autres. Il faut six ou sept joueurs pour reconstruire le club. David Moyes a de quoi être choqué par la qualité des joueurs avec lesquels il travaille".
Le Borussia est lui en revanche quasiment qualifié. Le finaliste de la dernière édition doit une nouvelle fois remercier son "serial buteur" Robert Lewandowski, auteur d'un doublé (6 buts en C1) face au Zenit Saint-Pétersbourg (4-2). 
Les Allemands n'ont finalement pas été déstabilisés par leur surprenante défaite samedi en championnat contre le relégable Hambourg (3-0) ni par l'absence sur blessure de plusieurs cadres (Bender, Subotic, Blaszczykowski, Gündogan) et devraient poursuivre leur aventure européenne.
Dans une enceinte dont une partie avait été fermée après la sanction prise par l'UEFA pour "comportement raciste à travers une banderole" de certains supporteurs lors du déplacement chez l'Austria Vienne, les Russes, qui disputaient leur premier match officiel de l'année, ont sans doute payé leur manque de compétition.

AFP
Jeudi 27 Février 2014

Lu 170 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs