Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mali : Des islamistes détruisent des mausolées à Tombouctou, Bamako dénonce




Mali : Des islamistes détruisent des mausolées à Tombouctou, Bamako dénonce
Des islamistes d’Ansar Dine, un des groupes armés contrôlant le nord du Mali, ont démoli samedi des mausolées de saints musulmans dans la ville mythique de Tombouctou, classée patrimoine mondial en péril, et Bamako a dénoncé «la furie destructrice» de ces actes assimilables «à des crimes de guerre».
Armés de pioches, houes et burins, des islamistes d’Ansar Dine, qui veulent appliquer la charia (loi islamique) dans tout le Mali, ont détruit trois mausolées à Tombouctou en quelques heures seulement: celui de Sidi Mahmoud (nord de la ville), Sidi Moctar (nord-est) et Alpha Moya (est), en scandant «Allah Akbar», selon plusieurs témoins joints par l’AFP à Tombouctou.
Ces islamistes ont affirmé agir en représailles à la décision prise jeudi par l’Unesco de classer Tombouctou au patrimoine mondial en péril, souhaitant ainsi alerter la communauté internationale sur les dangers pesant sur cette cité aux mains des islamistes depuis fin mars.
«Ansar Dine va détruire aujourd’hui tous les mausolées de la ville. Tous les mausolées sans exception», a déclaré à travers un interprète Sanda Ould Boumama, porte-parole d’Ansar Dine à Tombouctou joint par l’AFP depuis Bamako.
Les destructions de mausolées sont une réponse à la décision prise par l’Unesco, a déclaré le porte-parole d’Ansar Dine interrogé par l’AFP.
«Dieu, il est unique. Tout ça, c’est +haram+ (interdit en islam). Nous, nous sommes musulmans. L’Unesco, c’est quoi?», a-t-il dit, ajoutant qu’Ansar Dine réagissait «au nom de Dieu».
Tôt samedi matin, «une équipe d’une trentaine de combattants d’Ansar Dine se sont dirigés vers le mausolée de Sidi Mahmoud» qu’ils ont encerclé», a expliqué un de ces témoins, travaillant pour un média local, qui a assisté à l’opération.
«Certains avaient des armes. Ils n’ont pas tiré. Alors, ils ont commencé par crier: +Allah Akbar!, Allah Akbar+ (Dieu est grand! Dieu est grand!) et avec des pioches et des houes, ils ont commencé par casser le mausolée. Quand un grand bloc du mausolée est tombé sur la tombe, ils ont commencé par crier encore +Allah Akbar!+ et après, ils sont allés vers un autre mausolée», a ajouté cet homme sous couvert d’anonymat.
Un autre témoin a affirmé avoir vu des islamistes se servant de divers objets dont un burin. Selon lui, les islamistes étaient déterminés, ils «cassaient sans peur les mausolées», construits en terre sèche et de couleur ôcre, symboles d’une architecture unique qui fascinaient les visiteurs.

Libé
Lundi 2 Juillet 2012

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs