Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Malgré les sanctions internationales : L’Iran lance sa première centrale nucléaire




L’Iran a lancé samedi sa première centrale nucléaire construite par la Russie à Bouchehr (sud), en dépit des sanctions internationales contre son programme nucléaire soupçonné de dissimuler des visées militaires.
Les opérations de chargement du combustible dans le réacteur ont commencé samedi matin, en présence du vice-président Ali Akbar Salehi, chef du programme nucléaire iranien, et de Sergueï Kirienko, chef de l’agence nucléaire russe Rosatom qui a dirigé la construction de la centrale. Le début du chargement du réacteur fait désormais officiellement de cette centrale une installation nucléaire.
M. Salehi a remercié la Russie pour avoir «accompagné la nation iranienne» dans la construction de la centrale.
«En dépit de toutes les pressions, sanctions et difficultés imposées par les pays occidentaux, le démarrage de la centrale de Bouchehr illustre la poursuite du programme nucléaire pacifique de l’Iran», a-t-il affirmé.
Le chargement des 163 barres de combustible livré par Moscou dans le coeur du réacteur devrait s’achever vers le 5 septembre. Il faudra ensuite environ deux mois pour que la centrale de 1.000 mégawatts (MW) puisse être raccordée au réseau électrique fin octobre ou début novembre, selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA).
Le lancement de Bouchehr intervient alors que l’Iran est sous le coup de sanctions internationales après plusieurs condamnations de son programme nucléaire par le Conseil de sécurité de l’ONU qui soupçonne Téhéran, malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l’arme atomique.
La Russie a obtenu de l’ONU que Bouchehr échappe à l’embargo international contre tout transfert d’équipements ou technologies nucléaires vers l’Iran, en s’engageant notamment à fournir pendant dix ans le combustible nécessaire à son fonctionnement et à le récupérer après usage pour réduire les risques de prolifération. La centrale va par ailleurs demeurer plusieurs années sous le contrôle conjoint de techniciens russes et iraniens.
M. Kirienko a affirmé samedi «le droit à l’énergie nucléaire pacifique» de l’Iran. Il a également rappelé que la centrale était «placée sous le contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique» (AIEA).
A Vienne, celle-ci a confirmé qu’elle «inspecte régulièrement la centrale» et «prend les mesures de vérification appropriées conformément à ses procédures de sauvegarde établies». La Russie a en outre récemment assuré que Bouchehr était «totalement protégée de tout risque de prolifération».
Les Etats-Unis ont également estimé samedi que le démarrage de la centrale ne représentait pas de risque de prolifération.
«Le réacteur de Bouchehr est destiné à fournir de l’énergie nucléaire à usage civil» et Washington «ne le voit pas comme (faisant peser) un risque de prolifération car il sera contrôlé par l’AIEA et car la Russie fournit le combustible» et le récupèrera une fois usagé, a déclaré à l’AFP un porte-parole du département d’Etat, Darby Holladay.
L’aide apportée par la Russie «démontre que l’Iran n’a pas besoin d’avoir ses propres capacités d’enrichissement si ses intentions sont pacifiques», a-t-il également indiqué.

AFP
Lundi 23 Août 2010

Lu 193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs