Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Malca, le nouveau visage de la pop marocaine




Des bancs du lycée Lyautey aux
scènes parisiennes, il n’a pas fallu
au jeune chanteur marocain de
 26 ans plus d’un titre pour  
émoustiller la presse française
qui a qualifié sa chanson
de “tube de l’été”.


C'est à travers "She Gets Too High", un mélange de musique populaire et d’électro branchée, qu’on a découvert Malca cet été. Il a dévoilé un seul titre, mais il n’en a pas fallu plus pour émoustiller la presse française, qui a qualifié sa chanson de «tube de l’été». Aujourd’hui le jeune chanteur parisien d’origine marocaine, Malca revient à la charge avec «Hold On», une reprise du titre du rappeur canadien Drake qui se donne des airs romantiques et mélodieux tout en restant dans le rythme initial du rappeur. Le tout enrobé d’une chaleur élégamment pop. Malca pioche dans tous les genres et fusionne ses multiples influences pour nous servir un breuvage entre pop élégante, funk et électro. Cette touche bien personnelle, on la retrouve notamment dans « She Gets Too High».
Né au Maroc, Malca a passé son enfance puis son adolescence à Casablanca. Il garde pour la métropole un amour immodéré, aime chiner dans les marchés de tissu et retrouver l’atmosphère si particulière de la métropole où résident toujours ses parents. «Par certains côtés, Casablanca ressemble à Los Angeles. Il y a les palmiers, les grandes villas, de la richesse, puis, quelques rues plus loin, des bidonvilles qui ressemblent à des ghettos. Une vraie dualité ! », souligne l’artiste dans une déclaration au journal «LePoint Afrique». Après avoir décroché son bac au Lycée Lyautey, le chanteur s’est tourné vers la France. Il confie audit journal que c’est à Paris qu’il a pris conscience de son « africanité », lui le Casablancais au teint pâle et au look branché qui chante en anglais. «J’habite à Paris depuis sept ans mais je suis Marocain et j’ai grandi à Casablanca jusqu’à mes 18 ans. J’ai commencé très jeune la musique au Maroc. Cela partait d’une volonté de m’épanouir socialement, de rencontrer des gens. Et aussi de m’exprimer concrètement dans une ville où il est très difficile de se valoriser à travers la musique», explique le chanteur dans un entretien accordé au «Huffpostmaghreb». «Il y a peu d’opportunités, donc il faut essayer de se les créer. J’ai eu beaucoup de chance de grandir à Casablanca et d’y apprendre la musique; ça m’a donné l’envie de briser les codes de la musique marocaine», explique-t-il. Et d’ajouter : «Casablanca, c’est ma source d’inspiration dans tous mes messages. J’essaie toujours de retrouver l’authenticité de cette ville, qu’elle perd petit à petit avec tous ces nouveaux bâtiments ultramodernes. Je suis un grand nostalgique. J’essaie donc – et cela se verra dans mes prochains titres – de parler de tout ça, de créer une sorte de monde parallèle, un monde qui relie à la fois l’Orient et l’Occident, l’Amérique et le monde arabe. Je voulais faire une musique avec toute cette mixité qu’offre Casablanca».
Concernant son prochain album, Malca dit qu’on y trouvera à la fois des morceaux très faciles d’accès, très funky et groovy, et des morceaux plus R’n’B, beaucoup plus durs dans les textes, et peut-être aussi plus électroniques. «Je suis toujours tiraillé car je ne veux pas être cantonné dans une expression, c’est-à-dire que j’aimerais à la fois passer des moments extraordinaires à faire danser les gens, mais j’aimerais aussi provoquer chez eux des émotions très fortes et très profondes», précise l’artiste. «C’est cet équilibre-là que je vais essayer de créer dans mon prochain album, qui sortira probablement début 2016», conclut-il.
Ainsi, après des débuts prometteurs, Malca voit aujourd’hui les portes des labels s’ouvrir devant lui. En travailleur inlassable, il peaufine ses titres et s’attelle désormais à la sortie d’un album que l’on attend avec impatience. Alors retenez bien ce nom: Malca, un jeune artiste marocain de 26 ans qui n'en finit pas de faire parler de lui.

Mehdi Ouassat
Mardi 18 Août 2015

Lu 872 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs