Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mahershala Ali premier acteur musulman sacré aux Oscars




Mahershala Ali a décroché l'Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation d'un trafiquant de drogue au grand cœur dans "Moonlight", et devient le premier acteur musulman à recevoir cette prestigieuse statuette.
L'acteur caméléon de 43 ans, tout récent papa d'une petite fille née mercredi, joue aussi un mari idéal dans "Les figures de l'ombre", qui avait trois nominations dimanche. "Je veux remercier mes professeurs, tant d'excellents professeurs et une chose qu'ils n'ont pas arrêté de me dire constamment (...): ce n'est pas à propos de toi. C'est à propos des personnages. Tu es un serviteur, tu es au service de ces histoires et de ces personnages et j'ai vraiment de la chance d'avoir eu cette opportunité", a-t-il déclaré en venant recevoir son prix. "Peu importe votre religion ou comment vous voyez la vie, comment vous priez Dieu. En tant qu'artiste votre travail reste le même, essayer de dire la vérité", a-t-il également dit après être descendu de la scène.
Maershala Ali n'a pas manqué de remercier le reste des acteurs jouant à ses côté dans "Moonlight", et sa femme, qui a accouché mercredi et l'a soutenu tout au long de la saison des récompenses alors qu'elle en était à son troisième trimestre de grossesse. Dans "Moonlight", Mahershala Ali incarne Juan, dealer cubain qui se prend d'affection pour un petit garçon maltraité par sa mère droguée... et découvre qu'elle est l'une de ses clientes. Révélé au grand public pour son rôle de chef de cabinet de la Maison Blanche dans la série à succès de Netflix "House of Cards", il avait déclaré en recevant un prix du syndicat des acteurs d'Hollywood (SAG) le mois dernier que "Moonlight" illustrait "ce qui se passe lorsqu'on persécute les gens: ils se replient sur eux-mêmes".
Après deux années de vives polémiques à cause d'une sélection d'acteurs entièrement blancs aux Oscars, Ali fait partie du record de six acteurs noirs qui étaient finalistes cette année. Apprenant sa sélection, il avait déclaré: "J'espère que je n'ai pas été nommé parce que je suis noir" mais "pour mon travail".

Libé
Mardi 28 Février 2017

Lu 404 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs