Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Madrid fait du forcing au Parlement européen

Les grandes formations politiques espagnoles d’accord pour défendre l’accord de pêche avec le Maroc à Bruxelles




Madrid fait du forcing au Parlement européen
Les grandes formations politiques espagnoles se sont mises d’accord, mardi, pour soutenir l’accord de pêche conclu, il y a quelques mois, entre le Maroc et l’Union européen pour une durée de quatre ans.
Depuis que cet accord de pêche a été conclu en juillet dernier, les autorités et les grands partis espagnols, de droite comme de gauche, n’ont cessé de se mobiliser pour convaincre les eurodéputés de le ratifier.
En effet, le Congrès des députés espagnol a approuvé, mardi, une déclaration proposée par le Parti populaire (PP) exhortant le Parlement européen à ratifier ledit accord. Cette proposition a été soutenue par le Parti socialiste ouvrier espagnol (POSE, opposition) et le parti catalan, Convergence et union (CIU), alors que des groupuscules l’ont rejetée.
« Pour cette initiative, le PP a appelé les groupes parlementaires à soutenir l’accord de pêche et inciter leurs collègues européens à  l’approuver, et partant, éviter que ne se reproduise ce qui s’est passé avec l’ancien protocole qui a été suspendu par Bruxelles », précise l’agence de presse Europa Press.
Selon la même source, le PP a encouragé le gouvernement espagnol à poursuivre ses contacts avec les autorités de l’Union européenne  en vue de faire passer l’accord au Parlement européen.  Ce dernier avait rejeté le 14 décembre 2011 la prorogation d’une année de son ancienne mouture qui permettait à 120 navires battant pavillon de 11 pays européens -dont une centaine pour la seule Espagne- de pêcher dans les eaux du Royaume. Le Maroc avait riposté en demandant aux bateaux de pêche européens de quitter ses eaux. Madrid avait, de son côté, demandé une compensation financière à l’UE. Et il a fallu plusieurs rounds de négociation entre Rabat et Bruxelles pour que les deux parties accordent leurs violons et signent un nouvel accord de pêche. Mais pour que celui-ci puisse entrer en vigueur, il doit être obligatoirement entériné par le Parlement européen.

T.M
Jeudi 10 Octobre 2013

Lu 2954 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs