Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Madrid à l’heure du derby

Au Barça, l'infirmerie est pleine




Chaud devant! Après huit derbies brûlants la saison dernière, l'Atletico et le Real Madrid devraient refaire monter la température dimanche (18H30 GMT) pour la 7e journée du Championnat d'Espagne, marquée également par le duel entre un FC Barcelone décimé et un Séville FC moribond.
Pour leur neuvième confrontation en l'espace d'un peu plus d'un an, les deux finalistes de la Ligue des champions 2014 auront du mal à surprendre leur voisin.
Mais quelques changements sont intervenus pendant l'été, comme par exemple l'arrivée de l'entraîneur merengue Rafael Benitez, et cela relance les pronostics après une saison 2014-2015 favorable à l'Atletico: quatre victoires, trois nuls et une seule défaite pour les "Colchoneros" sur ces huit derbies toutes compétitions confondues.
Surtout, il y a eu cette gifle 4-0 infligée au Real en Liga en février au stade Vicente-Calderon, dont le club merengue espère se venger pour "montrer qui commande dans la capitale", selon un refrain connu des supporteurs des deux camps.
"Dimanche, ce sera un match spécial pour tout le monde", a reconnu Gabi, le capitaine de l'Atletico. "Ces derniers temps, nous jouons bien contre eux, surtout à domicile, et nous espérons que cela va continuer."
La machine "Atleti" (5e, 12 pts) a néanmoins des ratés ces dernières semaines et reste sur deux revers consécutifs samedi contre Villarreal (1-0) en Liga et mercredi face au Benfica Lisbonne (2-1) en Ligue des champions.
En face, le Real (3e, 14 pts) a retrouvé un équilibre défensif: un seul but encaissé en huit matches officiels.
L'animation offensive, elle, peine parfois (deux matches nuls 0-0 en Liga), même si Cristiano Ronaldo a égalé mercredi le record de buts sous le maillot du Real Madrid établi par Raul Gonzalez (323 buts), qu'il peut dépasser dimanche. Reste à savoir si Benitez pourra relancer James Rodriguez et Gareth Bale, qui reviennent de blessures.
C'est une véritable hécatombe qui a frappé le FC Barcelone: après Thomas Vermaelen (mollet), après Rafinha (genou), après la star Lionel Messi (genou), indisponible au moins jusqu'à mi-novembre, c'est au tour d'Andres Iniesta (cuisse) d'avoir rejoint l'infirmerie pour environ un mois.
Au total, depuis le début de la préparation estivale, une quinzaine de pépins physiques ont handicapé le Barça, dont l'effectif était déjà limité par l'interdiction de recrutement infligée au club jusqu'à janvier 2016.
"Nous sommes dans une situation complexe, avec des joueurs importants blessés", a reconnu le défenseur argentin Javier Mascherano. "Mais l'effectif est là pour ça. Il y a des garçons qui vont avoir des opportunités de montrer leur valeur."
Contre le Séville FC samedi (14h00 GMT), les jeunes Sergi Roberto (23 ans) ou Munir (20 ans) postulent à une place de titulaire. Et l'Uruguayen Luis Suarez, qui reste sur trois buts en deux matches, va devoir à nouveau jouer les Messi pour maintenir le Barça sur le podium (2e, 15 pts).
Séville non plus n'a pas été épargné par les blessures et sa trajectoire actuelle est inquiétante: seulement deux victoires en neuf matches officiels.
Mais le club andalou avait réussi à pousser le Barça dans ses retranchements en Supercoupe d'Europe en août (5-4 a.p.) et la bête blessée devrait vendre chèrement sa peau à domicile.
A force de vivre dans son "sous-marin jaune", Villarreal n'avait jamais achevé une journée de Liga au sommet du classement. C'est chose faite depuis le week-end dernier: le club fondé en 1923 et débarqué pour la première fois dans l'élite en 1998 a eu raison de patienter puisqu'il vient enfin de passer une semaine dans le fauteuil du leader.
Mais l'entraîneur Marcelino Garcia Toral a jugé cette prouesse "anecdotique" et ses joueurs, engagés jeudi en Europa League (victoire 1-0 contre le Viktoria Plzen), doivent se remobiliser dès dimanche avec un derby de la région valencienne contre Levante (16h15 GMT).

Samedi 3 Octobre 2015

Lu 563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs