Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maâlem Mahmoud Guinea : Un gnawi citoyen du monde




Né en 1951 à Essaouira, Mahmoud Guinea commence à jouer à l’âge de 12 ans. Son histoire est intimement liée à celle des esclaves. Son grand-père paternel, d’origine malienne, fut vendu au Sahara. L’héritage se poursuit par son père Boubker Guinea, et désormais tous les membres de la famille Guinea sont Gnaoua. Il est incontestablement une des figures emblématiques de la musique gnaouie. Sachant pertinemment que la musique gnaouie ne pourrait survivre et s’affirmer qu’en élargissant ses frontières, il ne se fait pas prier pour entremêler son art à celui de musiciens d’envergure : Carlos Santana, en 1992, Adam Rudolph, Will Calhoun, Issaka Sow et tant d’autres, lors des différentes prestations du Festival d’Essaouira.

L
Lundi 3 Août 2009

Lu 304 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs