Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

MU prévoit des revenus records




Manchester United a élevé mardi ses prévisions annuelles de rentabilité et de chiffre d'affaires, attendu à un niveau record, à l'issue d'un trimestre de janvier à mars marqué pourtant par des pertes sur fond d'inflation des salaires.
Le club de Premier League anglaise a expliqué dans un communiqué qu'il prévoyait désormais de dégager à l'issue de la saison un bénéfice brut opérationnel (Ebitda) compris entre 185 et 195 millions de livres (218 à 230 millions d'euros), alors qu'il tablait en février sur une fourchette de 170 à 180 millions de livres.
Les dirigeants ont aussi relevé la prévision de chiffre d'affaires du club, qui pourrait passer de 560 millions à 570 millions de livres lors de l'exercice du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017, contre 530 à 540 millions attendus jusque-là.
Ceci constituerait un nouveau record pour Manchester United, en dépit du fait qu'il n'a pas joué la Ligue des champions et a dû se contenter de l'Europa League, au sein de laquelle il effectue toutefois un parcours sans faute.
"Nous espérons un finish pied au plancher pour 2016-2017, sur et en dehors du terrain", a déclaré Ed Woodward, le vice-président du club.
Les hommes entraînés par José Mourinho ont déjà remporté la Coupe de la Ligue cette année et vont disputer la finale de l'Europa League le 24 mai face à l'Ajax Amsterdam à Stockholm.
Lors du troisième trimestre de l'exercice en cours (janvier à mars), le chiffre d'affaires de Manchester United a grimpé de 3,1% à 127,2 millions de livres, dopé par une hausse des droits de diffusion grâce à l'entrée en vigueur du lucratif nouvel accord conclu entre la Premier League et les diffuseurs britanniques.
Mais ses dépenses d'exploitation ont bondi dans le même temps de plus d'un quart à près de 130 millions de livres. Le club a notamment élevé de 18% ses dépenses de personnel, entre salaires de joueurs très valorisés (recrutements à l'intersaison d'Ibrahimovic et Pogba) et embauches de près d'une centaine d'employés supplémentaires.
Son bénéfice brut d'exploitation a chuté d'un tiers, à 30 millions de livres, et le club est in fine tombé dans le rouge, avec un déficit net de 3,8 millions de livres contre un bénéfice net de près de 14 millions l'an passé à la même époque.

Jeudi 18 Mai 2017

Lu 312 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs