Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lyon taillé en pièces à Amsterdam




Stockholm s'éloigne... L'Olympique lyonnais a hypothéqué ses chances de disputer la première finale européenne de son histoire, surclassé par la fougue de l'Ajax Amsterdam (4-1) en demi-finale aller de l'Europa League, mercredi aux Pays-Bas.
Dépassés en défense et brouillons, les hommes de Bruno Genesio ont balbutié leur football, et étalé les défaillances qui les plombent depuis le début de la saison. Sans plusieurs parades d'Anthony Lopes dans les cages, l'écart aurait été bien plus lourd.
Ejectés du podium de Ligue 1, ils avaient misé gros sur l'Europe pour sauver leur saison. C'est aujourd'hui très compromis....
"C'est un naufrage. Plus qu'une défaite, c'est un non-match de notre part", a lâché l'entraîneur des "Gones" Bruno Genesio.
Dans huit jours au Parc OL, les Lyonnais devront l'emporter au moins 3-0 pour voir la finale. Mais qui ose imaginer tel scénario, au vu de celui du match aller? Ils pourront certes compter sur leur meilleur buteur, Alexandre Lacazette, diminué aux Pays-Bas, mais devront élever leur niveau de plusieurs crans.
"Il faudra digérer. Se remettre la tête à l'endroit. Et continuer à y croire. L'exploit est possible: on est capable de renverser la tendance. En Coupe d'Europe, il y a souvent eu des renversements", a poursuivi le technicien de l'OL.
A Amsterdam, la formation hollandaise a surclassé celle de Lyon. Invaincue chez elle en C3, l'Ajax a signé un match à son image, plein de jeunesse et sans complexe.
Son entrain, par ricochet, a mis en valeur le manque d'agressivité de l'OL, qui n'a contrôlé que les vingt premières minutes du match. Une entame sur laquelle Genesio veut capitaliser : "Nous avons montré dans l'entame de match que l'on pouvait poser des problèmes à l'Ajax".
C'est pourtant l'Ajax, sur sa première occasion, qui a frappé en premier. L'ouverture du score de la tête de Bertrand Traoré (25e), à la réception d'un coup-franc d'Hakim Ziyech (25e), a donné le tempo du match.
Lyon prenait l'eau moins de dix minutes plus tard (34e) quand Traoré, encore lui, servait magnifiquement Kasper Dolberg, au sein d'une défense de l'OL statique, pour s'en aller tranquillement faire 2-0.
La faute, en grande partie, à Mouctar Diakhaby, complètement absent dans son duel avec Traoré, et au gardien Anthony Lopes, coupable sur ce but d'une relance hasardeuse.
Après une timide réaction par Fekir à la 42e, l'OL passait proche de la correctionnelle quand Amin Younes se présentait seul (43e) devant Anthony Lopes auteur d'un exploit pour éviter le 3-0.
Mais le portier rhodanien n'avait fait que reporter l'échéance. Car à la 49e, il était pris à contre-pied par un envoi du même Younes.
L'ArenA, bientôt rebaptisé stade Johan Cruyff, pouvait exulter, jusqu'au but de Valbuena (66e) qui jetait un froid dans l'enceinte comble. Deux minutes plus tard, Ghezzal se présentait face au gardien André Onana. Mais le portier de l'Ajax déviait de justesse la frappe de l'attaquant. Le 3-2 est passé si près...
Dans la foulée, Bertrand Traoré se chargeait de réchauffer tard en plantant le 4-1 (71e). Rafael a tenté une grosse reprise, encore une fois repoussée par Onana (74e).
"Nous avons mal débuté mais sur nos deux premières occasions, nous marquons deux buts, ce qui nous a aidés, a commenté le coach de l'Ajax Peter Bosz. Ensuite nous aurions pu marquer encore beacoup plus de buts".
Heureusement pour l'OL, Anthony Lopes a sorti plusieurs arrêts décisifs, qui laissent encore de l'espoir aux Lyonnais. Mais la route s'annonce encore très longue. Que Stockholm est loin...

Vendredi 5 Mai 2017

Lu 462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs