Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lutte contre le chômage : Etat et patronat mis à l’index par la CGEM




La résorption du chômage au Maroc exige une vision globale pour une politique de l'emploi efficace et durable, a indiqué, lundi à Casablanca, Jamal Belahrach, président de la commission emploi et relations sociales à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Lors d'une rencontre avec la presse, il a diagnostiqué la situation au Maroc dix mois après le lancement du pacte national pour l'emploi, relevant que le fléau du chômage est endémique dans la catégorie des 15-29 ans, qui représentent 80 % des chômeurs.
Le taux de chômage s'est établi, au niveau national, à 9,1 % au premier trimestre de l'année en cours (13,3 % en milieu urbain et 4,3 % en milieu rural) contre 10 % à la même période de 2010.
Il a ensuite énuméré les facteurs du chômage «devenu structurel» dont l'inadéquation entre la demande des entreprises en compétences et l'offre en matière de formation du système éducatif, l'absence de dynamique de formation au sein des entreprises, l'implication faible des entreprises dans la dynamique de création d'emploi en particulier des jeunes diplômés, la fiscalité des salaires et le coût du travail.
D'autres facteurs, a-t-il noté, impactent le fléau notamment la flexibilité insuffisante, la rigidité du Code du travail, l'inefficience de l'intermédiation, étant donné que l'Agence nationale de la promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) n'a pas les moyens nécessaires, la faiblesse des aides à l'emploi et l'absence de dialogue social constructif.
Il a attribué cet état de chose à l'absence d'une vision globale de la part de l'Etat en matière de politique de l'emploi dans le temps, à la prolifération de l'informel qui absorbe plus de 40 % de l'économie, à la compétitivité des entreprises et au déséquilibre entre le système éducatif et de formation continue.
M. Belahrach a, en outre, appelé à définir les responsabilités de chaque partie (entreprise, Etat et partenaires sociaux), invitant l'entreprise à créer de la richesse et, par voie de conséquence, de l'emploi, à payer ses impôts et ses charges sociales et à investir durablement pour continuer à exister dans une économie de marché qui s'accélère. L'Etat se doit d'assumer ses fonctions régaliennes en matière d'éducation, de formation, des règles de concurrence équitables et de politique de protection sociale et de favoriser un dialogue social permanent entre les entreprises et les partenaires sociaux.
Six conditions sont nécessaires pour une lutte efficiente contre le chômage notamment une vision globale pour une politique de l'emploi efficace et durable, la création des conditions de la croissance des entreprises, la lutte contre l'informel, la flexicurité (flexibilité et sécurité) dans le marché du travail et l'adaptation du Code du travail aux réalités économiques et sociales, a relevé M. Lahrach.
Il a, d'autre part, abordé les attentes de la CGEM sur le court terme (12 mois) relatives à la loi sur le droit de la grève, la réforme des régimes de retraites et les amendements du Code du travail demandés depuis plus de 2 ans. Sur le moyen terme (24 mois), les attentes du patronat concernent l'élaboration d'un programme de lutte contre l'informel et la précarité avec le renfort des contrôles et des sanctions lourdes, la flexibilité du marché du travail et l'utilisation de la taxe de la formation à 100 % par les employeurs, a-t-il ajouté, demandant à repenser l'intermédiation pour fluidifier le marché du travail, alléger la fiscalité des salaires et adapter l'éducation et la formation aux besoins de l'entreprise.

MAP
Mercredi 12 Octobre 2011

Lu 916 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs