Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lutte continue pour que toute la vérité sur la disparition forcée de Mehdi Ben Barka et Houcine El Manouzi soit connue

Secrétariat de l’USFP en France 




Lutte continue pour que toute la vérité sur la disparition forcée de Mehdi Ben Barka et Houcine El Manouzi soit connue
Deux symboles marocains de la lutte pour la démocratie et le progrès social, dont le sort n’est pas élucidé à ce jour  : le 29 octobre 1965, enlèvement du militant ittihadi Mehdi Ben Barka à Paris et le 29 octobre 1972, celui du militant ittihadi Houcine El Manouzi à Tunis. La responsabilité de l'Etat marocain dans l’enlèvement et la disparition forcée de Mehdi et Houcine n’est plus à démontrer aujourd’hui.  
Leur enlèvement au-delà des frontières, ciblé et bien organisé,  visait l’affaiblissement du mouvement ittihadi, notamment par la neutralisation  de militants connus pour leur combativité, leur engagement aux côtés des forces populaires et leur dévouement à la cause des libertés dans le monde. 
Pour tourner la page des années de plomb, le Maroc avait opté pour le choix de la justice transitionnelle. Ce choix a été soutenu par les forces vives du pays, et en premier lieu par l’USFP dont les victimes des violations graves des droits humains se comptent par milliers. 
Néanmoins, il se révèle que cette option est remise en cause par une volonté étatique de vouloir se limiter à une vérité partielle sur le cas de certains disparus. Mais il ne peut y avoir de vraie réconciliation nationale  sans une vérité totale.
L'Etat marocain doit agir dans ce sens en faisant la lumière sur tous les cas de disparition forcée. C’est une obligation juridique et morale. 
Pour le 29 octobre 2014, jour de commémoration du 49ème anniversaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka et du 42ème anniversaire de l’enlèvement de Houcine El Manouzi, le secrétariat USFP-France  tient à exprimer de nouveau sa totale solidarité avec les familles de Mehdi et Houcine dans leur quête pour la vérité et la justice, et affirme son engagement à lutter pour  «La vérité, toute la vérité sur la disparition forcée de Mehdi Ben Barka, Houcine El Manouzi et tous les disparus ».

Lundi 27 Octobre 2014

Lu 996 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs