Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Luka Modric veut faire monter les enchères




Luka Modric veut faire monter les enchères
Pour le meneur Luka Modric, qui ne cache pas son envie de quitter Tottenham cet été, l'Euro-2012 est l'occasion rêvée de faire monter les enchères et de faire ainsi profiter l'équipe de Croatie de prestations remarquées après une fin de saison quelconque. C'est sur cette même scène continentale que le milieu de terrain, qui figurait dans l'équipe-type de la compétition, avait convaincu les "Spurs" il y a quatre ans en Suisse et en Autriche de débourser 22 millions d'euros, un record pour un joueur croate, pour le faire venir du Dynamo Zagreb.
Ce meneur moderne, précieux pour ses qualités techniques et sa vision du jeu, mais qui ne rechigne pas aux tâches défensives, avait brillamment conduit sa sélection jusqu'à un quart de finale perdu aux tirs au but contre la Turquie (1-1 a.p et 1-3 aux t.a.b.).
Modric, 26 ans, n'a pas déçu en Angleterre, où il a contribué au changement de statut de Tottenham, une des équipes qui comptent désormais en Premier League. Cela ne suffit pas visiblement au Croate qui avait demandé une première fois un transfert l'été dernier, après que les "Spurs" eurent échoué à se qualifier pour une deuxième Ligue des champions d'affilée.
Chelsea avait mis près de 50 millions d'euros sur la table, mais devant l'insistance de l'entraîneur Harry Redknapp, Tottenham a tenu bon, au risque de se fâcher avec son milieu de terrain.

Fin de saison difficile

Le feuilleton risque de reprendre prochainement car pour la deuxième fois de suite, les "Spurs" seront absents de l'épreuve-reine. La faute en revient autant à Chelsea, qui a mis la main sur le quatrième ticket anglais en l'emportant en finale à Munich, qu'à leur propre défaillance en fin de saison.
Excellents pendant les deux-tiers du championnat, les Londoniens ont tutoyé les deux équipes de Manchester jusqu'au mois de mars, grâce en particulier à un milieu de terrain de grande classe, où Modric tient le premier rôle avec à ses côtés le jeune Gallois Gareth Bale et le Néerlandais Rafael Van der Vaart.
Mais Tottenham a tout gâché en ne gagnant que quatre matches sur les treize derniers. Le Croate a porté sa part de responsabilité dans cet échec, comme l'atteste une ligne de statistiques presque vierge depuis fin janvier: un seul but et aucune passe décisive.Si le désir de bouger le démange toujours, Modric, qui a inscrit huit buts en 54 capes, a donc tout intérêt à faire un grand championnat d'Europe pour que les clubs intéressés - la presse anglaise parle des deux Manchester et de Chelsea mais aussi du Real Madrid - sachent se montrer persuasifs.
Car si le Croate, également présent en 2010 au Mondial en Afrique du Sud, a récemment déclaré qu'il "déciderait de son avenir après l'Euro", il n'ignore pas qu'étant encore sous contrat jusqu'en 2016 il n'a pas toutes les cartes en main.

AFP
Lundi 4 Juin 2012

Lu 200 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs