Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Löw: les prochains mois vont être incroyablement durs pour l'Allemagne




Löw: les prochains mois vont être incroyablement durs pour l'Allemagne
Le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne, Joachim Löw, a estimé jeudi que les prochains mois vont être "incroyablement durs" pour la Mannschaft, en raison du contre-coup de la Coupe du monde remportée au Brésil, dans une interview accordée au magazine Kicker.
"Pour moi, c'est tout à fait clair: les mois qui nous séparent de la fin de l'année vont être incroyablement durs", affirme le coach qui se fonde sur son expérience des tournois mondiaux 2006 et 2010: "Nous avions des joueurs fatigués, touchés physiquement et qui en outre n'avaient pas été épargnés émotionnellement après les Coupes du monde".
"Nous devons dans un premier temps reculer d'un pas, nous stabiliser et faire en sorte d'avoir le plus de joueurs possible qui soient en bonne forme physique et n'aient pas à batailler en permanence avec des blessures", a souligné Löw alors que plusieurs de ses joueurs cadres, dont le nouveau capitaine Bastian Schweinsteiger, souffrent de pépins physiques.
"Les matches vraiment difficiles arrivent en octobre avec les rencontres face à la Pologne et l'Irlande", en qualifications à l'Euro-2016, a-t-il estimé.
Le sélectionneur est aussi revenu sur le Mondial-2014 et confie éprouver de la "satisfaction" après être devenu champion du monde au Brésil.
"Naturellement, après un si long chemin, parsemé de critiques et de mauvais moments, c'est une satisfaction et une joie de voir que nous sommes parvenus à franchir cette dernière étape et à devenir champions", a dit Löw qui a participé ces derniers jours à un forum de la Fifa et de l'UEFA sur la dernière Coupe du monde.
Revenant sur le parcours victorieux de son équipe, Löw estime que le football allemand était lors de cette Coupe du monde "clairement précurseur sur un point" : le rôle du gardien de but.
"Avec notre gardien de but, nous avions un onzième joueur de champ. Je crois que Manuel Neuer a imposé une mutation dans le football mondial : il n'intervient pas seulement en dehors de sa surface dans les cas d'extrême urgence mais, plus important, il est pour ainsi dire le premier qui, derrière, ouvre le jeu et dirige les autres. C'est l'avenir du football", estime le sélectionneur. 

Samedi 20 Septembre 2014

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs