Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lourde défaite de l’Inter à Florence


Naples rate le coche



Lourde défaite de l’Inter à Florence
Naples a raté l’occasion de revenir à deux points de la Juventus Turin, leader battu 1-0 à Rome, en concédant un nul vierge face à la Sampdoria, dimanche, lors de la 25e journée du Championnat d’Italie, marquée par la lourde défaite de l’Inter 4-1 sur le terrain de la Fiorentina.
“Ce n’est pas suffisant”, a commenté l’entraîneur napolitain Walter Mazzarri dont l’équipe, battue 3-0 par Viktoria Plzen en Europa League, n’a plus marqué en deux rencontres d’affilée.
“Si nous voulons être à la hauteur du défi (de la Juve), nous devons faire plus. Nous avons besoin de constance. Je suis en colère de nous voir accomplir ces performances inexplicables”, a ajouté le technicien dont la formation compte quatre unités de moins que le leader et tenant du titre.
Les Napolitains, qui recevront la Juventus lors de la 27e journée, ont certes touché le poteau à la 74e minute, mais n’ont jamais réussi à prendre en défaut la solide défense des Génois, 13e seulement et qui ont déjà concédé 11 défaites cette saison. La partie s’est donc terminée sur un triste 0-0, à l’image des brassards noirs portés par les joueurs de Naples en hommage à l’ancien joueur Carmelo Imbriani, décédé cette semaine à l’âge de 37 ans.
“Quelle désolation de nous voir jouer ainsi! Ce n’est pas digne de Naples”, a reconnu Paolo Cannavaro.
A Florence, l’Inter, 5e avec un point de moins que l’AC Milan, n’a jamais été en mesure d’inquiéter une équipe de la Fiorentina bien organisée et très efficace devant les buts.
Ainsi, les hommes de Vincenzo Montella, battus la semaine passée par la Juve 2-0, ont ouvert la marque par Ljajic dès la 13e minute, imité 20 minutes plus tard par Jovetic. Le duo serbo-monténégrin allait ensuite faire vivre un vrai cauchemar aux Milanais: un doublé chacun.
Samedi, la Juve, privée de plusieurs cadres blessés ou suspendus, avait pourtant fait jeu égal avec la Roma avant de perdre de sa superbe, en particulier après le but de Francesco Totti d’une belle reprise (58e). L’attaquant de 36 ans, en embuscade, a repris un ballon repoussé sur coup franc pour donner une précieuse victoire à son équipe qui n’avait engrangé que deux points ces sept derniers matches.
Vendredi, l’AC Milan avait battu Parme 2 à 1, grâce notamment à un nouveau but de sa recrue Mario Balotelli (déjà quatre buts depuis son arrivée au mercato d’hiver). Les Milanais mettent la pression sur la Lazio, 3e avec le même nombre de points (44) et qui devait se déplacer à Sienne hier, en clôture de la 25e journée.

Libé
Mardi 19 Février 2013

Lu 134 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs