Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Louafa reçoit la Fédération des gérants des stations-service

Promesses du ministre et attentes des professionnels du secteur




Louafa reçoit la Fédération des gérants des stations-service
Enfin ! Le dialogue a pris le dessus sur l’indifférence et l’irresponsabilité. Les gérants des stations-service que les différents départements du gouvernement Benkirane ne tenaient absolument pas à recevoir, ont été accueillis mercredi au siège du ministère des Affaires générales octroyé à Mohamed Louafa fraîchement désigné lors du dernier remaniement ministériel. La Fédération des gérants des stations-service s’est présentée avec un cahier revendicatif très chargé et qui a traîné depuis que Benkirane a pris les rênes de l’Exécutif. Système de fiscalité, marge bénéficiaire, vente illicite de carburant, prolifération illégale des espaces de lavage, non-respect de la convention de 1997 par le Groupement des pétroliers du Maroc, problème des ayants droit, procès pour expulsion de certains gérants sont, entre autres, les principaux dossiers brûlants qui ont été examinés et débattus lors de la rencontre entre le ministre Louafa et les membres de la Fédération des gérants et commerçants des stations-service. « Il est certain que c’est un dossier épineux qui doit être traité avec sérieux et sérénité par tous les concernés», a affirmé à « Libé », le ministre des Affaires générales par bigophone interposé. Pour sa part, Zakaria Rabaâ de la Fédération a exprimé sa satisfaction et son optimisme prudents. «Certes, nous sommes satisfaits que le dialogue soit entamé avec le gouvernement par le biais du ministre des Affaires générales. Il a fait preuve de compréhension envers notre cahier revendicatif et  a promis de régler certains problèmes. Cependant, nous restons vigilants et nous sommes toujours prêts à défendre notre dossier devant d’autres ministères concernés et surtout nous sommes prêts à dialoguer avec le GPM qui refuse toujours d’entamer de véritables négociations pour sortir de l’impasse sur certains dossiers», a-t-il indiqué à « Libé ».
De son côté, Louafa a précisé que certains dossiers telles la fiscalité ou encore la marge bénéficiaire pouvaient être traités dans l’immédiat alors que d’autres nécessitent plus de temps et surtout plus de sagesse de la part des protagonistes. Il a invité et la fédération et le GPM à ouvrir un débat et  régler les problèmes existants pour l’intérêt du pays et celui des deux parties.
Il faut dire que le puissant GPM a toujours défié  le gouvernement et la Fédération des gérants des stations-service en refusant tout dialogue sérieux et en adoptant la politique du plus fort et de la sourde oreille.

Kamal Mountassir
Vendredi 22 Novembre 2013

Lu 556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs