Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lors de l’émission «Moubacharatan Maakoum» de 2M : Khairat compare l’annulation du PV du 20 juillet à l’affaire Al Najat




Lors de l’émission «Moubacharatan Maakoum» de 2M : Khairat compare l’annulation du PV du 20 juillet à l’affaire Al Najat
«Aujourd’hui, on est face à un moment grave marqué par la violation de l’esprit de la nouvelle Loi suprême.  Il y a un retour vers la politique de l’irresponsabilité pratiquée par le chef du gouvernement. A vrai dire, on craint une régression constitutionnelle qui peut remettre en cause l’avenir de notre pays». C’est ce qui ressort de l’intervention d’Abdelhadi Khairat, membre du Bureau politique de l’USFP,  lors de l’émission de débat «Moubacharatan Maakoum», diffusée sur 2M, le 16 mai. Selon lui, la gestion gouvernementale de certains dossiers amorcés ces derniers mois met à nu  un Exécutif hésitant qui a peur d’assumer ses responsabilités pourtant édictées par la nouvelle Constitution. «C’est le cas lors de la présentation du programme gouvernemental ou lors de la nomination des nouveaux walis et gouverneurs. La manière de procéder et de gérer ces dossiers montre bien qu’on est loin d’une mise en œuvre saine de la Loi suprême», a-t-il précisé.    
Pour Abdelhadi Khairat, l’USFP en tant que force d’opposition ne cherche pas à bloquer ou à entraver le travail du gouvernement mais veille au respect d’une mise en œuvre démocratique du nouveau texte constitutionnel. «On n’est pas dans le rôle d’une opposition systématique. On est là pour jouer notre rôle comme le prévoit la Constitution».  Evoquant l’annulation par Benkirane du procès-verbal du 20 juillet signé par le précédent gouvernement avec les Coordinations des diplômés au chômage, Khairat s’est interrogé sur le principe de la continuité des institutions de l’Etat.  Comment se fait-il que le chef du gouvernement ait annulé un décret pourtant signé par son prédécesseur ?, s’est-il demandé. D’après lui, cette affaire ressemble de près à celle des 50.000 emplois fictifs proposés par la société émiratie «Al Najat» avec l’aval du ministre de l’Emploi d’alors et suscite beaucoup d’interrogations sur les vraies raisons de la volte-face de Benkirane.
"On est pour que le recrutement dans la Fonction publique soit effectué sur la base de la méritocratie et de l'égalité des chances, en veillant sur la transparence dans l'annonce de postes d'emploi et à ce que la procédure d'organisation des concours soit appliquée. Mais dans cette affaire, il y a encore des zones d’ombre qu’il faut clarifier», a-t-il précisé.
S’agissant de la lutte contre l’économie de rente, Abdelhadi Khairat a indiqué que le gouvernement manque de volonté et de courage politique dans cette lutte puisqu’il a été incapable jusqu’ici de  dénoncer les vrais bénéficiaires des situations de rente.  Abdelhadi Khairat s’est de même demandé si l’Exécutif a une politique claire dans ce domaine. D’après lui, la publication des listes des agréments de transport ne suffit pas à elle seule à mettre fin à ce fléau. Pour lui, la lutte passe par un assainissement du secteur et une remise en cause des secteurs rentiers. «L’opposition est prête à collaborer dans ce sens mais il faut une politique claire et de l’audace pour y arriver», a-t-il conclu.

Hassan Bentaleb
Vendredi 18 Mai 2012

Lu 1039 fois


1.Posté par le marocain le 18/05/2012 13:31
@.....M. Khairat.
Sachez que les 2 affaires sont jumelles,car c'est le parti de l'Istiqlal qui les a enfantées.Pourquoi donc prendre le parti "PDJ" en otage.Il n'a rien signé,et l'affaire de Najat est une trahison contre une jeunesse qui cherche un emploi tout simplement.La Justice d'ailleurs mettre en examen l'instigateur de cette escroquerie du siécle.
Quant au PV du 20/7,c'est au Gouvernement de le solutionner au lieu de la laisser en instance.
Le Chef du Gouvernement a raison quant à ce procès verbal du 20 juillet.

2.Posté par afdroo le 18/05/2012 13:51
vous etes des faux proces verbale de juillet n est pas legitime vous comprenez la loi oui ou pa mr binkiran vous a laisse la marge de parcourir au tribunale alors vas y montrer le contraire

3.Posté par BEHRI ABDELAAZIZ le 19/05/2012 09:49
Mr Khairat,
Ce que la mémoire des politiques semble courte! L'USFP a passé quatorze ans au gouvernement sans tenir une seule de ses promesses, sous prétexte d'empêchements qui n'existent que dans votre imagination.
Le problème, c'est que HASSAN II avait fait appel au meilleur des socialistes marocains, AL YOUSFI, qui a été trahi par les siens. Ceux-ci savaient qu'il était temps pour eux de penser à leur portefeuille. Quant à Mr BENKIRANE, il fait son travail. Lentement mais sûrement.
A propos de Najat, pourquoi Khairat et ses acolytes n'ont-t-ils rien fait, quoiqu'ils fussent dans le gouvernement?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs