Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lobera remercié




L’entraîneur du MAT, l’Espagnol Sergio Lobera a été démis de ses fonctions à l’issue d’une réunion du  bureau dirigeant du club tétouanais tenue dimanche.  Cette décision a été prise au lendemain de la cuisante défaite, au Complexe Mohammed V à Casablanca, du MAT devant le Raja par 4 à 0, et ce pour le compte de la 26ème journée du championnat national de football, Botola Maroc Telecom D1.
Aux commandes du MAT juste après la participation de l’équipe au Mondial des clubs fin 2013, Lobera sera remplacé par son adjoint Jamal Drideb qui assurera l’intérim jusqu’à la fin de la saison. Sachant que la présence de la formation tétouanaise dans la cour des grands n’est pas encore acquise du fait que le club ne compte jusqu’ici que 30 unités, soit trois points de moins que la barre salvatrice permettant le maintien.
En 26 matches, le Maghreb de Tétouan s’était imposé à huit reprises contre six issues de parité et douze défaites, ce qui lui vaut d’occuper le ventre mou du classement en étant 9ème avec 30 points. Il se trouve sommé de négocier sans dégâts ses ultimes sorties à domicile contre l’Ittihad de Tanger et l’Olympique de Safi et en déplacement face au Hassania d’Agadir et au FUS de Rabat. Excepté le HUSA qui n’a pas encore assuré son maintien (11è avec 29 pts), le calendrier restant joue en faveur du MAT en ayant affaire à des adversaires pour qui les derniers matches du championnat sont sans enjeu majeur.
Outre Sergio Lobera, cette fin de semaine a été également fatale pour le Marrakchi Ahmed El Bahja, remercié par le KACM. Il avait succédé à la mi-saison à Fouad Sahabi, auteur lui aussi d’un bref séjour  dans la ville ocre après avoir remplacé Hassan Benabicha. Une valse d’entraîneurs qui fait du Kawkab l’unique club à voir défiler trois coaches en une seule saison.
Le pompier de service lors des derniers matchs du KACM sera Youssef Mariana assisté par Jaâfar Afifi, deux cadres qui auront la lourde tâche de sauver le club des affres de la D2. Cela reste jouable mais ce sera compliqué à moins que le Kawkab ne se mette sur l’orbite de la relance, d’autant qu’il aura à se produire trois fois à la maison devant le FUS, le CAK et le WAC contre deux matchs à l’extérieur face à l’OCK et l’IRT.
Il y a lieu de rappeler que sur les seize clubs de la D1, seuls quatre n’ont pas procédé  à un changement d’entraîneurs, à savoir le Difaâ d’El Jadida, le Raja de Casablanca, le FUS de Rabat et la Renaissance Sportive de Berkane.  
 

Mohamed Bouarab
Mardi 2 Mai 2017

Lu 548 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs