Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Linda Moufadil et Roger Davis exposent à la Villa des Arts de Rabat : A la croisée des regards




Dans le cadre de l’exposition « A la croisée des regards », la Villa des arts à Rabat abritera à partir d’octobre des œuvres de Linda Moufadil et Roger Davis,  deux artistes aux techniques novatrices et aux factures remarquables.
« A la croisée des regards » est le carrefour où l’œil occupe une place capitale entre la délicatesse des sujets représentés et les techniques qui les rendent représentables.
 La rencontre singulière de deux présences artistiques, Linda Moufadil et Roger Davis, fera croiser leurs regards sur les murs de la Villa des Arts de Rabat. Des échos retentissants entre ce qui les distingue: la technique, et ce qui les réunit : un certain regard quand il s’agit de peindre le Maroc et cette signature foncièrement figurative.
Linda Moufadil, peintre marocaine, vit et travaille entre Rabat et Paris. A première vue, ses tableaux s’apparentent à des photographies. Mais il n’en est rien. Il s’agit des toiles peintes à l’huile bouleversantes de véracité, presque palpitantes. Cette artiste semble déposer sur le réel un regard presque-photographique, comme si - avec la lumière - elle nous racontait la profondeur des choses insaisissables. La photographie dans son cas reste un moyen d’accompagnement : le réel en proie de l’objectif, les prises accidentelles sont le support d’une première confrontation au réel ; un moyen qui lui permet de le saisir dans son mouvement et dans ce qu’il a de périssable pour le dominer, enfin…
Roger Davis, peintre anglais, vit et travaille au Maroc depuis plus de dix-neuf ans. Les tableaux qu’il expose à la Villa des Arts sont un référent du Maroc dont il partage le quotidien depuis près de vingt ans. Il utilise une technique particulière, tant au niveau des couleurs que de l’exécution même de la peinture. Son travail se caractérise par une palette de couleurs réduite et une réalisation fractionnée du tableau en plusieurs carrés. Ses sujets sont piquants : l’œil peut y percevoir le silence évocateur des scènes que notre regard proche parfois efface.
L’exposition se tient du 09 octobre au 20 novembre prochain à la Villa des Arts de Rabat.


L
Samedi 26 Septembre 2009

Lu 390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs