Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions : Un nul au goût de la défaite pour les Khouribguis




Fortunes diverses pour le WAC et l’OCK
Fortunes diverses pour le WAC et l’OCK
Pour le compte du premier tour aller de la Ligue des champions africains, l’Olympique Club de Khouribga a démenti tous les pronostics en sortant un bon match, devant l’une des équipes les plus coriaces du continent noir, en l’occurrence l’Etoile Sportive du Sahel, détenteur du titre de l’Union africaine la dernière saison. Aucune supériorité n’était évidente de l’équipe tunisienne devant une formation khouribguie meurtrie, qui lutte désespérément pour son maintien parmi les grands. Au contraire, elle aurait pu finir le match en sa faveur si ses éléments avaient un peu d’expérience et du punch au moment de conclure. Ainsi, plusieurs opportunités ont été ratées en première période qui s’est terminée par la défaite de l’OCK par un but à zéro, suite à une frappe de balle arrêtée, traduite en but par les Tunisiens (34’), à cause du mauvais positionnement de la défense. Le juge de ligne a contribué à donner l’avantage à l’ESS en sifflant des hors-jeu imaginaires.
L’Olympique s’est métamorphosé et a joué différemment, lors de ce match. En effet, le coach  Mohammed Karim Zwaghi  a réussi à changer un certain nombre  de choses qui ont permis à  l'équipe d’être  enthousiaste et combative. L’OCK  a exercé un forcing   qui  a  paralysé les attaques de l’Etoile tout en semant la confusion parmi ses rangs et l’acculant à commettre des bévues inattendues d’une équipe de ce calibre, vainqueur de plusieurs coupes et leader actuellement du championnat tunisien. Ainsi, le premier half s’est achevé par la victoire des Tunisiens bien que les Phosphatiers aient été les plus performants.
En seconde période, le match n’a pas  changé de physionomie. C’étaient toujours les Khouribguis qui portaient le danger à maintes reprises au camp de l’adversaire, en créant de multiples occasions qu’ils allaient concrétiser à la 64’ par Sidibé, suite à une passe judicieuse du vétéran Al Assasse. Après l’égalisation, confiants, les Phosphatiers ont attaqué en force, obligeant les Tunisiens à se cantonner en défense. Toutefois, Les hommes de Benzarti procédaient par des contre-attaques qui ont failli faire mouche, surtout durant les dernières minutes de la rencontre.
Bien que le résultat soit en faveur de l'équipe tunisienne, qui a réussi à retourner à Sousse avec un nul, l’Olympique n’a pas démérité car ses joueurs ont repris confiance devant l’un des géants du ballon rond.
Espérons que l’OCK donnera une belle réplique à son adversaire, samedi prochain.

Chouaib Sahnoun
Mardi 15 Mars 2016

Lu 743 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs