Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions : PSG et Benfica se contentent du strict minimum




Paris se retrouve en ballottage légèrement favorable pour la qualification en quarts de finale de la Ligue des champions, après sa victoire mardi soir à domicile contre Chelsea (2-1) en 8e de finale aller de la C1.
Dans l'autre 8e de finale de la soirée, le Benfica Lisbonne a arraché la victoire contre le Zenit Saint-Pétersbourg (1-0) dans le temps additionnel, au cours d'une rencontre équilibrée mais très hâchée et conclue avec sept cartons jaunes et une exclusion.
Entré en jeu à la 74e minute, c'est l'Uruguayen Edinson Cavani, tant décrié pour son faible rendement offensif, qui a délivré le Parc des Princes seulement quatre minutes plus tard, trompant la vigilance d'un Thibaut Courtois impeccable pour donner une victoire méritée aux Parisiens.
Mais le but à l'extérieur marqué par les hommes de Guus Hiddink pourrait faire la différence au match retour.
Mardi, les joueurs de Laurent Blanc ont dominé pendant un gros quart d'heure de jeu, avec quelques bandrilles peu dangereuses pour le portier belge des Blues.
Après avoir fait le dos rond, les Londoniens se sont créé la première grosse occasion de la partie, par Diego Costa, dont la tête a été repoussée par une parade de très grande classe de Kevin Trapp.
L'homme de la première période a été à n'en pas douter John Obi Mikel: auteur d'un croc-en-jambe sur une accélération de Lucas Moura, il a écopé d'un carton jaune. Sur le coup franc qui suit, c'est lui qui dévie le tir de Zlatan Ibrahimovic, prenant à contre-pied Courtois pour l'ouverture du score (39e).
Et c'est encore Obi Mikel qui a offert l'égalisation pour Chelsea, reprenant un corner mal dégagé par Marquinhos (45e+1).
Au retour des vestiaires, les Parisiens se sont fait de plus en plus pressants, mais sont tombés sur un Courtois déchaîné, repoussant les tentatives d'Ibrahimovic (53e), Lucas (61e) ou Di Maria sur coup franc (67e).
Et c'est en toute logique que Cavani mettait le second but parisien dans le dernier quart d'heure de jeu. L'addition aurait pu être plus salée pour Chelsea, sans Courtois bien sorti dans les pieds d'Ibrahimovic.
A Lisbonne, le Zenit a payé son indiscipline cash: après trois avertissements, les Russes ont été réduits à dix après l'exclusion de Domenico Criscito à la 90e minute.
La sanction ne s'est pas faite attendre, puisque dans les arrêts de jeu, Jonas a trouvé le chemin des filets pour offrir une petite option à l'équipe portugaise de voir les quarts de finale.
Mercredi, l'AS Rome devait accueillir le Real Madrid pour une première en C1 de l'entraîneur Zinédine Zidane, alors que La Gantoise devait affronter Wolfsburg.

Jeudi 18 Février 2016

Lu 686 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs