Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions : Barça-Real-Bayern en épouvantails




Le FC Barcelone, le Real Madrid et le Bayern Munich font figure d'épouvantails pour les quarts de finale de la Ligue des champions dont le tirage au sort aura lieu aujourd’hui (allers 5-6 avril, retours 12-13 avril).

Un trio qui fait peur
Barcelone et son attaque de feu Messi-Suarez-Neymar restent sur 38 matches sans défaite, toutes compétitions confondues, et sont obnubilés par la perspective d'un 2e sacre d'affilée pour égaler le grand AC Milan d'Arrigo Sacchi, dernier club à avoir enchaîné deux succès en C1 (1989, 1990). Ils semblent encore largement au-dessus du lot.
Le Real de Zidane a beau être distancé en Liga par l'ennemi catalan, il n'en reste pas moins un prétendant de poids. Pour les Merengue, la C1 revêt en outre une importance majeure au terme d'un exercice raté sur le plan national et Zizou y joue déjà une partie de sa légitimité de jeune technicien.
Pep Guardiola, qui a écarté le finaliste 2015 la Juventus Turin, aura lui aussi une petite pression à la tête du Bayern après deux éliminations en demi-finales, juste avant de prendre en main Manchester City.

Trois outsiders
Pour sa 4e apparition consécutive à ce stade de l'épreuve, le PSG et ses propriétaires qataris aimeraient bien être pour une fois gâtés par le sort après avoir échoué aux portes des demi-finales contre le Barça (2013, 2015) et Chelsea (2014).
Le champion de France, porté par un Zlatan Ibrahimovic au sommet de son art à 34 ans, a marqué les esprits en Europe après sa qualification tout en maîtrise aux dépens des Blues (2-1, 2-1) au tour précédent.
Manchester City, racheté en 2008 par un fonds souverain d'Abou Dhabi, a de son côté enfin brisé sa malédiction en se qualifiant pour les quarts de finale. Reste à savoir si les Citizens auront l'énergie nécessaire pour combiner la quête d'un 3e titre en 5 ans dans l'exigeante Premier League et celle de la Ligue des champions.
Du côté de l'Atletico Madrid, la vedette principale c'est l'équipe. Les joueurs de Diego Simeone, vice-champions d'Europe en 2014 et présents pour la 3e fois de suite dans le Top 8, forment un collectif redoutable à défaut de posséder des individualités hors normes. Mais les Colchoneros ont subi un coup dur avec la blessure à la cuisse du patron de leur défense Diego Godin, qui pourrait manquer le match aller des quarts de finale.

Wolfsburg et Benfica,
les tirages en or

Wolfsburg et le Benfica Lisbonne font figure d'adversaires rêvés pour le reste du plateau. Les "Loups" apparaissent pour la première fois en quarts de finale et s'appuient sur le duo de champions du monde Draxler-Schürrle en attaque. Mais le dauphin du Bayern en Bundesliga en 2015 n'aurait peut-être pas été à pareille fête en C1 sans un tirage au sort extrêmement clément qui l'a fait affronter La Gantoise en 8e.
Pour Benfica, il s'agit en revanche d'une renaissance. Le club double champion d'Europe (1961, 1962) n'avait plus accédé à ce niveau de compétition depuis la saison 2011-12.

Vendredi 18 Mars 2016

Lu 446 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs