Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des Champions de l’UEFA : Le Bayern chute en Biélorussie, le Barça sans forcer à Lisbonne et la Juve accrochée à Turin




Ligue des Champions de l’UEFA : Le Bayern chute en Biélorussie, le Barça sans forcer à Lisbonne et la Juve accrochée à Turin
Le BATE Borisov a créé la surprise en battant le Bayern Munich (3-1), finaliste de la dernière édition, mardi lors de la 2e journée de la Ligue des champions qui a vu la Juventus neutralisée à Turin par le Shakhtar Donetsk (1-1).
Après son partage des points à Chelsea (2-2) lors du premier match, la Juve a de nouveau concédé le nul mais cette fois à domicile, face au Shakhtar (1-1). Les Ukrainiens de ce fait caracolent en tête avec 4 points. Ils ont même ouvert la marque par Alex Teixeira (23e), mais Bonucci égalisait deux minutes après seulement d'un missile en pleine lucarne à la réception d'un corner de Pirlo. Implacable en Serie A, la Vieille Dame patine pour ses retrouvailles avec la grande Europe après trois ans d'absence. Dans l’autre rencontre de ce groupe E, Chelsea neutralisée par les Danois pendant une demi-heure, a ensuite déroulé, avec un doublé de Mata et des buts des Brésiliens David Luiz et Ramires (4-0). Les Blues, tenus en échec lors de la première journée à domicile, se remettent dans le sens de la marche.
A Valence, les Lillois, battus 2 à 0, peuvent nourrir des regrets au vu de leurs occasions vendangées, et alors qu'ils ont fait jeu égal avec les Espagnols, loin de leur non-match contre le BATE Borisov (1-3). Mais un doublé de Jonas, avec un deuxième but heureux sur un centre-tir, a laissé les Français scotchés à zéro point et rendu leur qualification très hypothétique. Valence de son côté récolte ses premiers points. D’un autre côté, pour le compte de l’autre confrontation dans cette poule F, quel coup de massue pour le Bayern! Les éléments offensifs du club allemand ont multiplié les maladresses devant le but bélarusse, ratant le cadre à de multiples occasions, et c'est Pavlov (23e) et Rodionov (78e) qui ont propulsé en tête du groupe le BATE, pourtant désigné comme la victime expiatoire idéale du groupe et qui remporte son deuxième succès, sur le même score de 3-1. Ribéry a bien réduit le score, mais trop tard (90e+1), d'autant que Bressan portait le coup de grâce (90e+4).
Dans le groupe G, le Celtic Glasgow (SCO): en l'emportant à Moscou (3-2), face au Spartak prend la tête des poursuivants du Barça. Le Spartak, qui avait surmonté l'ouverture du score grâce à un doublé d'Emenike autour de la pause, a craqué en étant réduit à dix à l'heure de jeu, encaissant ensuite deux buts, le dernier par Samaras (90e+1). Le Celtic décroche ainsi la première victoire à l'extérieur de son histoire dans la phase de groupes, après vingt vaines tentatives.
Après avoir été mis en difficulté lors de son premier match (3-2 contre le Spartak), le Barça a cette fois-ci déroulé son jeu et aisément battu Benfica (2-0). Les buts ont été marqués par Sanchez (6e) et Fabregas (56e), à chaque fois sur des passes de Messi, qui pour sa part reste sur trois matches toutes compétitions confondues sans marquer. Le Barça s'est bien préparé pour le clasico contre le Real Madrid dimanche au Camp Nou, sauf qu'il a de nouveau perdu Puyol, qui revenait de blessure: le capitaine catalan, décidément malchanceux, s'est retourné le coude en fin de match et a dû sortir sur civière. Autre ombre au tableau, l'exclusion de Busquets (88e). Iniesta est rentré en fin de partie.
Enfin dans le groupe H, tout semble aller pour le mieux  pour Manchester United avec sa paire Rooney-Van Persie, qui carbure à merveille! Le premier a offert deux passes décisives pour le second, dont le doublé (dont un but de l'épaule) a permis à MU de surmonter l'ouverture du score de Kapetanos au bout d'un quart d'heure (2-1). Les hommes d'Alex Ferguson prennent ainsi seuls la tête du groupe avec ce deuxième succès, et se remettent de leur revers du week-end dernier à Old Trafford face à Tottenham (3-2). Par contre, dans le duel des vaincus de la première journée, c'est Braga qui s'en sort le mieux en s'imposant à Istanbul (2-0), sur des buts de Ruben Micael et Alan. Le club portugais se relance, la formation turque s'enfonce.

AFP
Jeudi 4 Octobre 2012

Lu 211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs