Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue africaine des champions: Bonne entame des clubs tunisiens




Ligue africaine des champions: Bonne entame des clubs tunisiens
Les deux clubs tunisiens engagés dans le groupe «A» de la Ligue des champions n’ont pas tardé à annoncer la couleur. Pour le compte de la première journée, dont les débats ont eu lieu en fin de semaine, l’Espérance de Tunis, tenante du titre, et l’Etoile du Sahel sont parvenues à ramener des victoires en dehors de leurs bases.
Les Espérantistes ont eu raison de l’équipe nigériane de Sunshine Stars sur la marque nette de deux buts à zéro, au moment où la formation de l’Etoile a disposé (1-0) de son homologue algérienne de l’Association Sportive de Chlef.
Une entame pleinement réussie pour les deux représentants du football tunisien dans cette C1 continentale, ce qui doit leur permettre d’envisager la suite du parcours dans de parfaites dispositions. A commencer donc par la seconde manche où ils se produiront à domicile avec Espérance-ASO Chlef, le 20 juillet, et Etoile du Sahel-Sunshine Stars, le lendemain.
Au groupe «B», fortunes diverses pour les deux clubs égyptiens, le National du Caire et le Zamalek. Ce dernier, qui a sorti au précédent tour le Moghreb de Fès, a cédé le pas lors de son déplacement face aux Ghanéens de Berekum Chelsea qui ont scellé les débats de cette explication sur le score de 3 à 2.
Pour rappel, l’équipe ghanéenne avait sorti dès le tour inaugural le Raja de Casablanca, sommé à se contenter au cours de cette saison du championnat local et de la Ligue arabe des clubs, épreuve qui a repris de nouveau du service. Dans ce concours officieux, les Verts ont hérité des Tunisiens de Bizerte.
Si le Zamalek a raté son entrée, ce n’est nullement le cas pour l’équipe d’Al Ahly, quintuple lauréat de l’épreuve. En accueillant les Congolais du Tout Puissant Mazembe, les Cairotes ont dû attendre les ultimes souffles de la partie pour s’adjuger les trois points de la victoire, s’imposant sur le score étriqué de deux buts à un.    
La seconde journée de cette poule, prévue le 22 juillet courant, sera rehaussée par une confrontation cent pour cent cairote entre le Zamalek et Al Ahly, alors que le TP Mazembe recevra Berekum Chelsea.
Par ailleurs, en Coupe de la Confédération africaine de football, trois clubs marocains aborderont le week-end prochain les péripéties des matches retour des huitièmes de finale « bis», ultime étape avant le démarrage de la phase des groupes.
Le WAC, vainqueur à l’aller par 1- 0 des Ivoiriens de l’Académie Amadou Diallo, est bien parti pour décrocher son billet pour le stade des quarts de finale. Mais gare à l’excès de confiance face à cette équipe ivoirienne qui ne manquera certainement pas de jouer son va-tout au Complexe Mohammed V à Casablanca.  Le Moghreb de Fès, qui s’est contenté d’une courte victoire (1-0) à domicile lors de la première manche contre les Congolais de l’AC.Léopards, n’aura pas la tâche facile au retour. Les champions sortants, sous la conduite de leur nouveau coach Abdelghani Benaciri qui fera sa première apparition sur le banc de touche fassi, auront besoin de tout leur savoir-faire et expérience continentale en vue de franchir ce cap.
Pour le CODM, la mission s’annonce des plus âpres et ce, après avoir compromis au plus haut point ses chances de qualification. Défaits au match aller à Bamako par le Stade Malien (3-0), les Meknassis seront appelés à remonter ce handicap s’ils veulent prolonger leur parcours africain. Ce n’est pas gagné d’avance, mais pour les hommes de Talib, atteindre ce stade avancé de la compétition, avec à la clé l’ASEC Mimosas à leur tableau de chasse, ce n’est que du bonus.  
A rappeler que les clubs nationaux ont remporté cette Coupe de la CAF à cinq reprises, grâce au KACM en 1996 et le Raja en 2003 pour son ancienne formule, l’AS.FAR en 2005, le FUS en 2010 et bien entendu le MAS en 2011.

Mankari prolonge avec le WAC

Le milieu défensif du Wydad, Younès Mankari, devait prolonger hier son contrat avec les Rouges. Son contrat court désormais jusqu’en juin 2014. Pour ses deux saisons avec le WAC, Mankari devra empocher la somme de 2 millions de dirhams.
Ayant fait toutes ses classes au Wydad, Mankari a convaincu l’entraîneur Benito Floro qui pourra compter sur ses services et sur son expérience africaine.


MOHAMED BOUARAB
Mardi 10 Juillet 2012

Lu 380 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs