Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue Europa Quand les gros bonnets tombent




Ligue Europa Quand les gros bonnets tombent
La Ligue Europa a perdu jeudi à l'issue des seizièmes de finale de prestigieux clubs tels que Liverpool, Lyon, l'Olympiakos ou encore Naples mais surtout son tenant du titre, l'Atletico Madrid.
Battus 2-0 au match aller par le Rubin Kazan, les Espagnols n'avaient certes que très peu d'espoirs de se qualifier face aux Russes et c'est d'ailleurs un peu pour cette raison que Diego Simeone avait laissé à Madrid la plupart de ses cadres.
Le miracle a toutefois failli se produire avec un nouveau but de Radamel Falcao, son 25e cette saison, mais le tableau d'affichage du stade Luzhniki de Moscou est resté bloqué à 1-0, synonyme d'élimination.
La C3 a perdu jeudi un autre poids lourd européen qui avait fauté à l'aller: Liverpool. Dominés 2-0 par le Zénit Saint-Pétersbourg il y a une semaine, les Reds n'ont pu mieux faire à Anfield qu'une victoire 3-1, insuffisante pour passer au tour suivant.
Un autre club anglais engagé dans la soirée a lui aussi failli passer à la trappe.
Mais grâce à un but inscrit à la dernière minute par Moussa Dembélé, Tottenham a glacé l'Olympique Lyonnais, qui jusqu'à cette dernière minute du temps réglementaire était qualifié pour les huitièmes de finale. Au prochain tour, les Spurs rencontreront l'Inter Milan, vainqueur des Roumains de Cluj 3-0 après avoir gagné 2-0 lors de la première manche.
"Nous sommes ravis d'affronter l'Inter. Cela veut dire que l'on monte en gamme en termes d'opposition. Si jamais on passe après avoir battu Lyon et l'Inter, on sera vraiment dans une posture intéressante", a déclaré en conférence de presse l'entraîneur de Tottenham, André Villas-Boas.
Fort de son succès 1-0 à l'aller sur la pelouse du Sparta Prague (1-0), Chelsea, vainqueur de la Ligue des champions 2012, s'est quand même fait peur jeudi.
Et si le club londonien a bel et bien composté son billet, il le doit en partie à Eden Hazard, qui a arraché le match nul dans le temps additionnel de la deuxième période et évité aux Blues une prolongation.
Au rayon des autres déceptions du soir, Naples a disparu du tableau au profit de Pilzen après sa défaite 2-0 en République Tchèque conjuguée à celle plus salée du match aller (3-0). Habitué de la Ligue des champions saison après saison, l'Olympiakos n'a pas fait mieux en étant éliminé par Levante après deux revers successifs (3-0 puis 1-0). Du côté des surprises, Bordeaux s'est offert le scalp du Dynamo Kiev en gagnant 1-0 après avoir rapporté un nul la semaine dernière d'Ukraine (1-1). Au prochain tour, les Girondins affronteront le Benfica, tombeur du Bayer Leverkusen.
Newcastle a également franchi l'obstacle des seizièmes en dominant à l'extérieur le Metalist Kharkov (1-0), après avoir fait match nul en Angleterre (0-0). La Lazio s'est également qualifiée, tout comme Fenerbahçe et l'Anji Makhachkala.

Libé
Samedi 23 Février 2013

Lu 119 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs