Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Liga : Le Barça atomise le Rayo




Liga : Le Barça atomise le Rayo
Le FC Barcelone a écrasé le Rayo Vallecano (5-0) à l’extérieur, samedi, les Blaugrana reprenant ainsi la tête de la Liga en solitaires avec 3 points d’avance sur l’Atletico Madrid et 11 sur le Real Madrid, qui devaient toutefois jouer dimanche, pour la 9e journée du championnat d’Espagne.
Etanche. Vainqueur facile d’un Rayo Vallecano (5-0) qui s’est effondré dans les dernières minutes, le Barça caracole désormais seul en tête de la Liga en attendant le résultat de l’Atletico Madrid, qui devait recevoir hier Osasuna. Accessoirement, les Catalans ont aussi mis la pression sur le Real Madrid, obligé de l’emporter ave une défense amoindrie à Majorque pour revenir à 8 points de leur éternel rival.
Après une entrée en matière compliquée, où le Barça a été gêné par le pressing élevé du Rayo, les Catalans ont récupéré le contrôle grâce à un but de Villa, titulaire samedi (20). Messi est ensuite entré en scène, signant un nouveau doublé (48, 89) et reprenant ainsi un peu d’avance au classement des buteurs sur ses concurrents Falcao et Ronaldo (13 réalisations pour l’Argentin contre 9 pour ses deux poursuivants). Dans la dernière ligne droite, Xavi (79) et Fabregas (80) y seront eux aussi allé de leur but.
Mais la meilleure nouvelle pour les hommes de Vilanova a sans doute été de ne pas encaisser de but pour la première fois depuis quatre matches. Avec Adriano-Busquets en charnière centrale en l’absence de Mascherano, suspendu, et Song évoluant au milieu, Vilanova a peut-être vu juste cette fois: après un début chaotique, le Barça s’est montré très supérieur offensivement, mais aussi nettement plus serein en défense que lors de ses dernières sorties.
Certes, il a fallu un Valdés très vigilant face à Javi Fuego (49, 71) pour empêcher un courageux Rayo de réduire le score, mais au final, les Blaugrana sont repartis de Madrid avec une défense restée étanche cette fois-ci.
Impuissant. Valence, défait samedi sur la pelouse du Betis Séville (1-0), n’y arrive pas. En dépit d’une bonne deuxième période, les hommes de Pellegrino, qui avaient pourtant bien relevé la tête en C1 avec une victoire probante 3-0 contre le BATE Borisov mardi, ont retrouvé leur football fait d’irrégularités en Liga. Les partenaires de Rami n’ont jamais réussi à remonter un but de Salva Sevilla plein d’opportunisme, survenu dès la 10e minute. Au classement, le 3e du dernier exercice, continue donc à vivoter à la 9e place provisoire. En revanche, le Betis Séville, plein d’idées en attaque, vit un début de saison très épanoui: le petit voisin du FC Séville pointe en effet provisoirement à la 4e place et postule très sérieusement à l’Europe.
Infranchissable. Peu d’actions et aucun but lors d’Espanyol-Malaga (0-0), samedi. Si les Andalous ont souffert du retour de bâton de la Ligue des champions après leur victoire 1-0, mercredi, contre Milan, les hommes de Pellegrini ont au moins eu la satisfaction d’avoir une fois de plus préservé leurs buts samedi. Ce qui fait des Ciel et Blanc la meilleure défense de la Liga, avec seulement 4 buts encaissés! Si les atouts offensifs de Malaga, nommés Joaquin et Isco, sont actuellement sous les feux des projecteurs, le quatuor de derrière Eliseu-Demichelis-Weligton-Gamez mérite donc aussi des éloges. Avec une seule défaite toutes compétitions confondues cette saison (contre l’Atletico en Liga 2-1), les Andalous, 3e au classement, continuent leur petit bonhomme de chemin.

300ème but de Messi

Messi la star du FC.Barcelone. L’Argentin Lionel Messi, a franchi samedi le cap des 300 buts marqués au cours de sa carrière en inscrivant deux buts lors de la large victoire de son équipe contre le Rayo Vallecano (5-0).
Les deux buts de Messi, le 300e et le 301e de sa carrière - 270 pour le Barça et 31 pour l’Argentine - en seulement 419 matches
Au passage, “El Diez” s’est aussi rapproché à seulement deux longueurs du mythique record de buts marqués par Pelé en une année, toutes compétitions confondues, en 1959 avec le club de Santos et la sélection brésilienne: 75, contre 73 pour Messi. Le record absolu est détenu par l’Allemand Gerd Mueller qui en 1972 avait marqué 85 buts pour le Bayern de Munich et l’équipe d’Allemagne de l’Ouest.


AFP
Lundi 29 Octobre 2012

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs