Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Libye : l'Otan critiquée par l’Hexagone et la Grande-Bretagne




La rébellion fait du départ de Mouammar Kadhafi un préalable à une solution diplomatique du conflit un peu plus de trois semaines après le début d'une opération internationale en Libye où le rôle de l'Otan a été critiqué mardi par la France et la Grande-Bretagne.
La rébellion a rejeté lundi à Benghazi (est) le cessez-le-feu proposé par l'Union africaine (UA), pourtant accepté la veille par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.
«L'initiative qui a été présentée aujourd'hui est dépassée. Le peuple réclame le départ de Mouammar Kadhafi et de ses fils», a déclaré le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil après une rencontre à Benghazi (est), fief des rebelles avec la délégation de l'UA.
L'UA proposait la cessation immédiate des hostilités, un acheminement de l'aide humanitaire et le lancement d'un dialogue en vue d'une transition, mais pas le départ immédiat du colonel au pouvoir depuis plus de 40 ans et confronté depuis mi-février à une rébellion.
Au lendemain de son échec à Benghazi, l'UA a lancé «un appel pressant au CNT à coopérer pleinement, dans l'intérêt supérieur de la Libye».
Le chef de la diplomatie britannique William Hague a estimé qu'il n'y avait pas d'avenir «viable» pour la Libye sans le départ de Kadhafi, faisant écho à de nouvelles déclarations de Washington dans le même sens. Un peu plus de trois semaines après le début, le 19 mars, de l'intervention internationale dont l'Otan a pris les commandes le 31 mars, la France et la Grande-Bretagne ont critiqué le rôle de l'Alliance atlantique.
«Il faut (...) que l'Otan joue pleinement son rôle» et l'Alliance atlantique ne le fait «pas suffisamment», a déclaré le ministre des Affaires étrangères français Alain Juppé. «L'Otan a voulu prendre la direction militaire des opérations, nous l'avons accepté. Elle doit jouer son rôle aujourd'hui c'est-à-dire éviter que Kadhafi n'utilise là encore des armes lourdes pour bombarder les populations», a-t-il fait valoir.
La France est à l'origine de l'intervention internationale en Libye, dans le cadre de la résolution 1973 de l'ONU, pour protéger les populations civiles en utilisant la force pour détruire les armements lourds du pouvoir.
Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a lui aussi appelé l'Otan à «maintenir et intensifier» ses efforts militaires en Libye pour protéger les populations civiles.
Ces déclarations surviennent alors que la crainte d'un enlisement du conflit en Libye grandit et à la veille de la première réunion du Groupe de contact sur la Libye au Qatar.
Sur le terrain, des sources rebelles et médicales ont fait état mardi de la mort la veille de trois civils tués par des tirs des forces pro-Kadhafi à l'ouest de la ville stratégique d'Ajdabiya (est) reprise par les rebelles au terme de violents combats.
La ville était calme mardi matin, selon des journalistes de l'AFP.
Les combats à Ajdabiya, noeud de communications à 160 km au sud de Benghazi (fief des rebelles), ont fait au moins depuis samedi une cinquantaine de morts, principalement des membres des forces gouvernementales tués par des frappes de l'Otan.
Tripoli a par ailleurs menacé lundi de repousser par les armes une aide à la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli), assiégée par les forces gouvernementales depuis un mois et demi.

AFP
Mercredi 13 Avril 2011

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs