Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Libye: Misrata attaquée, obsèques du fils et des petits-enfants de Kadhafi




Libye: Misrata attaquée, obsèques du fils et des petits-enfants de Kadhafi
Le régime libyen menait lundi une offensive d'ampleur sur Misrata, ville rebelle assiégée depuis deux mois, tandis que les obsèques d'un fils et de trois petits-enfants de Mouammar Kadhafi, tués selon lui dans un raid de l'Otan, devaient se tenir à Tripoli.
Des chars des forces pro-Kadhafi tentaient lundi matin d'entrer dans Misrata, à 200 km à l'est de la capitale, où au moins six personnes ont été tuées pendant la nuit.
«Les tanks de Kadhafi tentent d'entrer dans la ville par Al-Ghiran», faubourg proche de l'aéroport autour duquel se concentraient les combats ces derniers jours, a indiqué une source rebelle.
Des explosions quasi continues ont commencé à résonner vers 06H00 (04H00 GMT), selon des journalistes de l'AFP.
Le régime libyen avait offert vendredi une amnistie aux rebelles de Misrata s'ils déposaient les armes, précisant que l'offre était valable jusqu'à mardi. Dimanche, le port de Misrata, essentiel pour l'approvisionnement en armes et en aide humanitaire de la ville dont tous les accès terrestres sont coupés, avait subi un intense bombardement des forces loyales au dirigeant contesté Mouammar Kadhafi, dans lequel deux rebelles avaient péri, selon des témoins.
Selon un rebelle présent au moment de l'attaque, «les dégâts sont énormes» dans les installations qui ont brûlé.
Quatre des réfugiés campant à proximité du port dans l'attente d'une évacuation, deux Nigériens et deux Egyptiens, ont été grièvement blessés.
Des bateaux humanitaires, notamment un navire de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au large de Misrata depuis samedi, attendent toujours le feu vert de l'Otan pour accoster. Des mines ont été posées par les forces loyalistes dans les eaux au large du port et paralysaient toujours le trafic lundi, selon des sources rebelles.
A Tripoli, l'Otan a continué ses frappes dans la nuit de dimanche à lundi, en dépit des accusations du régime libyen d'avoir tenté d'assassiner Mouammar Kadhafi la veille, lors d'un bombardement aérien qui a tué un de ses fils.
Seïf al-Arab Mouammar Kadhafi, 29 ans, un des six fils du colonel Kadhafi, et trois de ses petits-enfants, Seïf (2 ans), Carthage (2 ans) et Mastoura (4 mois), ainsi que des amis et voisins, ont été tués par un raid de l'Otan sur la maison de Seïf al-Arab, selon le gouvernement libyen.
Ils devaient être enterrés lundi «après la prière de midi dans le cimetière des Martyrs d'Al-Hani à Tripoli», a indiqué la télévision libyenne.
Seïf al-Arab n'occupait pas de poste officiel connu. Mouammar Kadhafi avait déjà perdu une fille adoptive en 1986 lors d'un bombardement américain à Tripoli.
Quelques heures après ces frappes, les ambassades d'Italie et de Grande-Bretagne à Tripoli ont été la cible d'attaques.
Selon une correspondante de l'AFP, des manifestants avaient mis le feu tôt dimanche aux bâtiments de l'ambassade d'Italie et des résidences de l'ambassadeur d'Italie et de Grande-Bretagne.
Londres a décidé d'expulser l'ambassadeur de Libye à la suite de ces incidents.
Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a minimisé lundi la menace du colonel Kadhafi de «transférer la bataille en Italie», la mettant sur le compte de la «déception» du leader libyen.
Son régime a été touché à la mi-février par la vague de contestation de pouvoirs autoritaires dans les pays arabes. Une coalition internationale intervient depuis le 19 mars sur mandat de l'ONU pour mettre un terme à la répression sanglante de la révolte.

AFP
Mardi 3 Mai 2011

Lu 632 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs