Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Libye : Ajdabiya bombardée par l’artillerie lourde de Kadhafi




Libye : Ajdabiya bombardée par l’artillerie lourde de Kadhafi
Les forces gouvernementales tiraient à l'artillerie lourde dimanche en fin de matinée sur la porte ouest d'Ajdabiya, dans l'Est libyen, alors que les rebelles les avaient repoussées la veille à une quarantaine de kilomètres, selon un journaliste de l'AFP. Longtemps bloqués autour d'Ajdabiya, grand carrefour routier à 160 km au sud de leur fief de Benghazi, les rebelles avaient progressé en direction du port pétrolier de Brega, à 80 km plus à l'ouest, à la faveur de raids aériens de l'Otan.
Samedi, des tirs de roquettes des forces gouvernementales à mi-chemin entre les deux villes ont fait samedi 8 morts et 27 blessés, selon un dernier bilan fourni dimanche à l'AFP par des responsables de l'hôpital d'Ajdabiya.
Samedi, les rebelles libyens ont progressé samedi vers l'ouest depuis Ajdabiya à la faveur des raids aériens de l'Otan, tandis que le pilonnage se poursuivait à Misrata, où l'armée régulière utilise des bombes à sous-munitions.
A Misrata, grande ville côtière à 200 km à l'est de Tripoli assiégée depuis près de deux mois par les forces gouvernementales, les combats ont fait au moins six morts et 31 blessés, selon des sources médicales.
« Aujourd'hui a été très difficile, il y a eu beaucoup de blessés», y compris des enfants, a déclaré samedi à l'AFP Paolo Grosso, un médecin italien envoyé par l'association « Emergency ». Les restes de bombes à sous-munitions de 120, dont les rebelles et l'organisation Human Rights Watch ont dénoncé vendredi l'usage, étaient visibles dans différents quartiers de cette ville, selon un photographe de l'AFP.
Les bombes à sous-munitions peuvent tuer ou mutiler à des dizaines de mètres à la ronde, sur le moment ou longtemps après si les sous-munitions n'ont pas explosé tout de suite. Elles sont interdites par une convention internationale depuis 2010.
Une usine de produits laitiers a été bombardée samedi à l'aube. En début d'après-midi, elle était toujours en flammes. «Ils essaient de nous affamer, en attaquant l'usine de produits laitiers, le site de purification de l'eau...», a dénoncé Jiraal, un Libyen installé en Angleterre mais revenu se battre.
Selon un médecin présent sur les lieux, les rebelles ont détruit quatre chars --dissimulés dans des maisons pour éviter les tirs de l'Otan-- lors de l'attaque d'un camp de l'armée régulière.
Sur le plan humanitaire, l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a annoncé l'évacuation samedi de 99 blessés, dont 10 dans un état «critique», acheminées par mer jusqu'au port tunisien de Zarzis, où ils ont été pris en charge par les autorités sanitaires locales et le Croissant-Rouge tunisien.
Et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé samedi le départ d'un deuxième bateau pour poursuivre l'évacuation des milliers de migrants entassés dans des conditions particulièrement précaires dans un camp près du port de Misrata.
Selon de hauts responsables américains et de l'Alliance atlantique cités vendredi par le Washington Post, les forces de l'Otan se trouvent à court de bombes de précision et d'autres types de munitions, une pénurie qui révèle les limites du Royaume-Uni, de la France et des autres pays européens engagés à mener dans la durée une opération militaire relativement modeste.
Le ministre français de la Défense Gérard Longuet a lui estimé qu'il «y avait un certain risque» que le conflit «puisse durer (...) car Kadhafi et la Libye ne sont pas totalement prévisibles», dans un entretien au quotidien français Le Parisien.

AFP
Lundi 18 Avril 2011

Lu 328 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs