Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Liberté de croyance et terrorisme intellectuel




Liberté de croyance et terrorisme intellectuel
Le climat éminemment politique ayant prévalu avant le 1er juillet 2011, jour du vote pour la Constitution en vigueur, n’a certes pas permis aux Marocains de débattre longuement du principe de «la liberté de croyance et de conviction». La priorité a été accordée plutôt à d’autres sujets, dits plus importants. Mais, voilà le débat qui refait surface. Sous forme d’une polémique de mauvais goût. C’était prévisible, tant les intellectuels craignent d’aborder frontalement cette problématique.
D’abord, le Conseil supérieur des oulémas vient d'émettre une fetwa expliquant que les apostats (les renégats parmi les musulmans) méritent la peine de mort. Les termes sont on ne peut plus clairs : “Le musulman qui change de croyance mérite la peine de mort”. La messe est dite. Quelques jours après, l’un des leaders de la salafya jihadiya, Hassan Kettani, annonce la couleur : «Ahmed Assid est un criminel …et un ennemi de Dieu!» La cause de cette déclaration tonitruante est que ce dernier avait affirmé : «Appeler à l’islam par la violence et la contrainte reste un acte terroriste».
Deux faits graves et dangereux. Le premier est institutionnel. Un conseil  sous l’égide du Souverain en qualité d’Amir Al Mouminin  (commandeur des croyants) qui sème la zizanie entre les citoyens. Sa fetwa est indirectement un appel au meurtre ... et par ricochet à la Fitna (anarchie). On est ainsi loin d’un islam modéré prôné officiellement et au niveau populaire. Le deuxième fait est individuel en apparence, mais collectif au fond. L’un des prêcheurs, parlant au nom des extrémistes de l’islam radical et gracié de surcroît par le Roi, excommunie un citoyen sans aucun droit. Les termes utilisés sont, encore une fois, un appel à la haine et au meurtre. Comment et pourquoi un simple citoyen se permet-il de se prononcer sur le cas d’un autre citoyen? Et à quoi rime ce genre de discours, sinon à pratiquer le terrorisme intellectuel qui incite à la violence?

Mustapha Elouizi
Jeudi 25 Avril 2013

Lu 1103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs