Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Li Keqiang élu nouveau Premier ministre chinois


Redresser une économie à son plus bas taux de croissance depuis treize ans



Li Keqiang élu nouveau Premier ministre chinois
Li Keqiang, 57 ans, a été élu officiellement vendredi Premier ministre de la Chine, le parlement élevant au poste de responsable de l'économie de la deuxième puissance mondiale un homme d'appareil qui devra relancer une croissance qui marque le pas.
Près de 3.000 délégués s'étaient rassemblés dans le Palais de l'assemblée du peuple vendredi pour entériner la nomination de Li Keqiang, 57 ans, qui était vice-Premier ministre depuis 2008. Il remplace, comme prévu, le Premier ministre sortant, Wen Jiabao.
Le parlement étant chargé d'entériner les décisions du Parti communiste chinois (PCC), la nomination du nouveau chef du gouvernement, chargé tout particulièrement de superviser l'économie, s'est faite à la quasi-unanimité. Sa candidature n'a suscité que trois voix contre et six absentions. Li Keqiang s'est ensuite levé et a serré la main du numéro un chinois, Xi Jinping, élu la veille à la présidence de la république par la même assemblée, sous les applaudissements des délégués. Wen Jiabao, très souriant, s'est dirigé vers son successeur, lui a serré la main et a échangé quelques mots avec lui.Ancien gouverneur de la province du Henan et ex-secrétaire du PCC pour la province du Liaoning, Li Keqiang va devoir s'attaquer au problème de la fracture économique et sociale qui déchire la Chine. Il devrait aussi réorienter l'économie, trop dépendante de l'investissement, vers la consommation. Plus qu'aucun autre dirigeant du PCC, Li Keqiang a été plongé dans l'agitation de la décennie de réformes lancées sous Deng Xiaoping à l'aube des années 80 et qui s'est terminée dans la répression sanglante de milliers de civils par l'armée le 4 juin 1989 à la place Tiananmen.
Diplômé en droit et docteur en économie, Li Keqiang, qui parle anglais, prend la direction d'une économie dont la croissance a ralenti l'an dernier pour tomber à son niveau le plus faible depuis 13 ans, à 7,8%, un rythme que lui envient tout de même les autres grandes puissances économiques.
Samedi, l'Assemblée nationale populaire doit procéder à la désignation des quatre vice-Premiers ministres et des membres du nouveau gouvernement.

Reuters
Samedi 16 Mars 2013

Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs